Le gouvernement va imposer des niveaux d’emploi et d’investissement aux opérateurs

17

Lors de ses vœux à la presse, jeudi, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a fait savoir qu’il comptait mettre en place des obligations en termes d’emplois et d’investissements pour les opérateurs télécoms.

Le gouvernement entend mettre en place des obligations sous forme de « contreparties » auprès des opérateurs, en les inscrivant dans le cahier des charges lors de l’attribution de nouvelles fréquences. Ce devrait être le cas pour la vente des fréquences issues du second dividende numérique, sur la bande 700 MHz, dont les enchères devraient être organisées avant la fin de l’année. Libre à un opérateur de ne pas accepter ces conditions, et de ne pas enchérir pour les prochaines attributions de licence.

« Les opérateurs utilisent et font fructifier des fréquences hertziennes, qui sont un domaine public. Nous sommes donc en droit de demander des obligations » s’est justifié Arnaud Montebourg.

Le ministre a notamment évoqué la possibilité d’imposer aux opérateurs de « relocaliser les centres d’appels en France » ou encore d’« investir dans les zones rurales et les petites villes ».

via AFP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

17 commentaires

  1. Free ne s'était pas déjà vu "imposé" de s'équiper d'antennes provenant de constructeurs européens?? Pour qu'au final on lui reproche de ne pas avoir choisi un équipementier français???
    Sérieusement, le chantage à l'emploi et/ou l'investissement, quand il s'agit de VENDRE des plages de fréquence, c'est chercher à avoir le beurre et l'argent du beurre.
    Qu'ils proposent plutôt un bail. Avec renégociation des conditions d'utilisation tous les deux-trois ans. Là, il y aura matière à discuter en fonction des priorités. (ou, par exemple, imposer de suite une mutualisation des réseaux avec des obligation de couverture en surface de territoire et pas en population, là, les investissements iront tout de suite dans un sens bien différent).
    Bref: Quand l'état cherche à vendre quelque chose pour récupérer rapidement de l'argent, il me parait difficile de demander plus à l'entreprise... Franchement, si les enchères n'avaient pas été aussi hauts pour les plages en or, on aurait peut-être pu espérer que cet argent soit investit dans les réseaux...

  2. Le développement et le dynamisme freinés par des contraintes politiques...
    L'art d'accélérer le pied sur le frein !
    A chacun son métier SVP ![color=red][/color]

  3. L'état touche beaucoup d'argent (des milliards d'euros) en vendant des licences.
    Si en plus les acheteurs ont une obligation d'investissement, alors c'est une augmentation du prix de vente.
    Cela aura pour effet de faire baisser le prix initial et donc au final le résultat sera identique.
    Mais encore une fois, l'état aura créé une usine à gaz qui aura beaucoup de mal à être gérée et contrôlée....

  4. Réagir sur le forum