Le choix de Soriano à la tête de l’ARCEP apprécié des opérateurs

0

Hier, on apprenait le nom du probable successeur de Jean-Ludovic Silicani, nommé directement par François Hollande, à la tête de l’ARCEP (gendarme des télécoms) : Sébastien Soriano. Connu pour être un proche de Fleur Pellerin, dans le cabinet de laquelle il exerce depuis 2012, l’homme semble faire l’unanimité auprès des opérateurs…

Selon Les Échos, le CV de Sébastien Soriano joue en sa faveur auprès des acteurs du marché. Le bagage technique de cet ingénieur de formation, ancien de l’ARCEP et l’Autorité de la concurrence, passé par X-Télécoms, est apprécié : « on va pouvoir lui parler de tarifs de dégroupage sans avoir à faire une longue démonstration », déclare un opérateur, cité par le journal. « On va gagner six mois de formation sur les sujets télécoms ». De son côté, Pierre Louette, secrétaire général d’Orange, partage cette opinion positive. Pour lui, cette opinion est « une bonne nouvelle pour le secteur ». Un autre dirigeant d’opérateur est dithyrambique : « c’est le candidat idéal. Il coche toutes les cases ».

S’il semble remporter tous les suffrages, Sébastien Soriano devra faire ses preuves : une fois en poste (après sa nomination officielle, qui devra être validée en commission à l’Assemblée et au Sénat), il devra se saisir des dossiers chauds de l’année. En particulier, la mise en place des enchères pour les licences 700 MHz, très attendues par un opérateur comme Free Mobile et sur lesquelles le gouvernement compte pour équilibrer sa loi des finances 2015.

Source : Les Échos
Photo : Wakalani (sous licence Creative Commons BY-SA 2.0)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum