Jeux en ligne : des internautes curieux mais pas joueurs

1

Une enquête démontre que, si l’effet de curiosité a attiré près d’un internaute sur trois sur un site de jeu en ligne, de juin à fin juillet, peu d’entre eux franchissent le pas…

Selon l’institut Mercureo, en juillet, ce sont 28,8 % des internautes qui se sont rendus, au moins une fois, sur un site de jeu en ligne, avec un pic de fréquentation à 6,7 % le 7 juillet, date de la demi-finale Allemagne-Espagne de la coupe du monde de football. Depuis, le fréquentation stagne entre 4 et 5,5 % des internautes par jour.

Pourtant, malgré cette bonne audience, très peu de visiteurs osent créer un compte et commencer à jouer. Ainsi, sur PartyPoker (société PartyGaming), le taux de conversion est de 0,9 % ! L’institut note que ces mauvais chiffres pourraient également être dus à une stratégie de recrutement discutable : 40% de l’audience du site provient des publicités placées sur des sites pornographiques, et 18% provient du site de téléchargement réputé pour ses contenus majoritairement illégaux, Megaupload.

Un site tel que Betclic affiche de bien meilleurs résultats, puisque 38% des visiteurs du site ont dépassé le formulaire d’inscription. Le PMU réalise des performances similaires avec 25% de taux de transformation…

L’enquête indique finalement que les marques célèbres sont les grandes gagnantes de la libéralisation des jeux en ligne. Le PMU monopoliserait à lui seul plus de 3% des internautes, suivi, loin derrière, par Winamax (0,8 %) et Betclic (0,7 %).

Source : La Tribune

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. Réagir sur le forum