En Israël, Golan Telecom fait face à de nouvelles difficultés

0

Endetté jusqu’à la faillite, Golan Telecom pensait être tiré d’affaire depuis la signature d’un accord avec son principal concurrent, Hot Mobile. Las : celui-ci vient d’être invalidé.

L’opérateur de Michael Golan — connu sous le nom de Michael Boukobza, lorsqu’il était DG de Free jusqu’en 2007 — connaît de nouvelles difficultés. L’accord conclu avec Hot Mobile avait largement fait parler de lui, le mois dernier : il marquait effectivement une trêve, indirecte mais symbolique, entre Xavier Niel (actionnaire de Golan Telecom à 30%) et Patrick Drahi (actionnaire majoritaire d’Altice, maison-mère de Hot Mobile).

Le contrat prévoyait que Golan Telecom puisse utiliser le réseau de Hot Mobile en itinérance pendant dix ans. Il s’agissait alors d’une manière, pour Golan, de poursuivre son activité malgré ses difficultés de déploiement sur le territoire et ses problèmes économiques conséquents. Mais le deal a été invalidé par le ministère israélien des télécoms. En cause : la licence de Hot Mobile ne lui permet pas de proposer un accord d’itinérance à un autre opérateur.

Cette nouvelle difficulté pourrait s’avérer pénible à surmonter pour Golan Telecom, criblé de dettes et handicapé par un modèle low cost difficile à rentabiliser en Israël.

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum