Hadopi : un abonné accusé à cause de FreeWifi

18

Parmi la poignée d’abonnés accusés par la Hadopi d’avoir téléchargé illégalement trois fois de suite, et menacés de coupure du net, Robert Thollot, professeur, ne cesse de clamer son innocence.

Il faut dire que son cas est particulier : les trois avertissements reçus par l’enseignant, pour le téléchargement présumé de musique (David Guetta et Kid Cudi, Rihanna) et d’un film (Iron Man 2), n’ont pas été effectués via l’adresse IP de sa connexion domestique, mais sur une série d’IP correspondant au service FreeWifi.

Dès fin 2010, nous rappelions qu’en cas de téléchargement illégal effectué sur le réseau FreeWifi, ce n’est pas le titulaire de la Freebox hôte qui sera accusé, mais bien le propriétaire des identifiants FreeWifi utilisés pour se connecter ; « le compte FreeWiFi est personnel (c’est comme les identifiants mails, CB ou une carte SIM), l’abonné n’est pas censé le « prêter » à des tiers », précisait alors Free.

À l’aide de l’adresse IP utilisée ainsi que de la date et de l’heure, Free est en mesure de fournir à la Hadopi le nom de l’abonné dont les identifiants ont été utilisés sur FreeWifi. C’est bien ce qui s’est passé pour Robert Thollot.

Il demeure toutefois plusieurs zones d’ombre : d’une part, l’utilisation des identifiants FreeWifi de l’enseignant reste inexpliquée. S’il est possible que ce dernier ait prêté ses accès à un tiers sans prendre conscience du danger, celui-ci pense plutôt que son adresse IP a été « piratée ». La procédure d’obtention des codes FreeWifi, extrêmement sécurisée, nécessite pourtant une activation au domicile de l’abonné, avec un code de confirmation à lire sur l’afficheur de la Freebox…

D’autre part, dans ce cas particulier, l’abonné ne devrait pas écoper d’une suspension de son accès Internet à domicile, mais uniquement de celui qui pose problème, soit une suspension de son compte d’accès à FreeWifi. C’est également ce que rappelait Free en novembre dernier : « en cas de pépin, ce qui « sautera » sera non pas la fonction FreeWiFi, encore moins la connexion Free de l’abonné relais FreeWiFi mais le compte d’accès à FreeWiFi »… reste à savoir ce que décidera la Hadopi.

Source : PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

18 commentaires

  1. xnx a écrit :
    C'est officiel, partager est devenu illégal en France...
    Non. Mais tu le fais en tout état de cause. Il n'est pas interdit de passer ses identifiants mais le responsable en cas de pépin (ici, téléchargement illégal) c'est toi. Tu es averti dès le départ en signant ton contrat/clauses. Free n'a rien à se reprocher vu la complexité du service FreeWifi (comme cela a été dit dans l'article). C'est bel et bien l'utilisateur qui a probablement (avis perso) filé ses identifiants à un ami (qui lui-même les a peut-être filé à quelqu'un d'autre, etc...) J'ai en ma possession des accès SFR/Neuf/Bbox/FreeWifi dont je ne sais même pas d'où ils proviennent... Je suis réglo et j'en abuse pas. Néanmoins moi aussi j'ai contribué à cette "chaine", et je les ai refilé à d'autres personnes.

  2. ca tombe bien, il me manque un accès Bbox, tu me les prêtes :-) je fais du depannage informatique, et c'est franchement super pratique, plutôt que de payer de la 3G, plus lente, ou de demander les codes au client, qui en général ne sait pas ou il les a mis (sauf à les prendre directement dans sa box quand elle marche)

  3. xnx a écrit :
    C'est officiel, partager est devenu illégal en France...
    Cela revient au même que prêter sa voiture. Personne ne te l'interdit. Mais si la personne fait un excès de vitesse, ou crée des dommages, c'est toi le responsable par défaut.

  4. Rien de plus simple pour voler des identifiants FreeWifi. Créer un point d'accès wifi ouvert, avec comme nom Freewifi. mettre derrière un petit serveur web avec la même page de login que celle de Free. Et il ne reste plus qu'a enregistrer tout les logins et mots de passe que les gens rentre pour essayer de se connecter.....

  5. xnx a écrit :
    C'est officiel, partager est devenu illégal en France...
    Réflexion stupide s'il en est....... La partage est légal mais il se fait aux risques et périls du prêteur. C'est une règle de bon sens.

  6. offset8 a écrit :
    C'est officiel, partager est devenu illégal en France...
    Cela revient au même que prêter sa voiture. Personne ne te l'interdit. Mais si la personne fait un excès de vitesse, ou crée des dommages, c'est toi le responsable par défaut.
    oui mais non. lorsque tu prete ta voiture, la personne qui te l'a emprunté est responsable de l'exces qu'il l'a comis. ce qui en resulte que lorsque tu recoi l'amande, pu paye effectivement l'amende, mais les retrait de point ne sont pas effectif, car la personne n'etant pas identifié (ce qui est deja grave, l'amende devrai etre totalement et entierement invalide). au passage je rappel que la delation n'est pas obligatoire, je regime de vichy, c'est fini. la, on se retrouve clairement dans le cas de non presemption d'innocence. le possesseur va supporté totalement la "peine".... chine, nous voila!

  7. Ok partager (etre solidaire) n'est pas devenu illegal mais c'est devenus impossible a cause du transfert automatique de responsabilite de l’Hadopi. Exemple personnel: On a un appartement que l'on loue a la semaine. On a internet, et veut le mettre a disposition des locataires. Quoi d'exeptionel ? Franchement c'est pas un service de base ? Partir en vacance ca veux forcement dire pas pouvoir lire ses mails peandant des semaines ? Et bien on ne peut PAS! Meme avec un contrat de location, on ne peut pas se dedouaner de la responsabilite de ce qui a ete fait avec l'access a internet. C'est absolument aberrant, ca pousse chaque citoyen au chaqu’un pour sa peau et a se barricader des autres. Je vais meme plus loin, on ne peut meme pas leur mettre a disposition le boitier freebox HD car dans le menu ils peuvent consulter le mot de pass wifi, donc il faut racheter un boitier TNT. En fait le freewifi serait une rustine mais comme tout le monde n’a pas free, et que partager c’est s’exposer, c’est le serpent qui se mords la queue. Merci Hadopi, apres tout la clef 3g que vous allez acheter pour vos vacances c’est a la FNAC que vous la prendrez. PS: J'habite en Chine et c'est en rentant en France avec mon portable qui a continuer un telechargement qu'on s'est pris un mail d'Hadopi. Petit clin d'oeil a bob_bipbip.

  8. azerty38 a écrit :
    Rien de plus simple pour voler des identifiants FreeWifi. Créer un point d'accès wifi ouvert, avec comme nom Freewifi. mettre derrière un petit serveur web avec la même page de login que celle de Free. Et il ne reste plus qu'a enregistrer tout les logins et mots de passe que les gens rentre pour essayer de se connecter.....
    ah oui, c'est vrai ça ! J'y avais pas pensé mais ça fait peur...

  9. Réagir sur le forum