Frédéric Mitterrand prêt à taxer Google pour financer la création

0

On a pas de pétrole, mais…

À la veille de la tenue du e-G8 Forum à Paris, Frédéric Mitterrand ravive l’idée d’une contribution financière des grands acteurs américains (Google, Apple, Amazon…) en faveur de la création française.

Le ministre de la Culture et de la Communication décrit, dans Le Figaro de vendredi, un Google « persuadé de son bon droit », qui « avance comme un rouleau compresseur, fort de sa formidable capacité d’innovation ».

Si les opérateurs français (Free et Orange en tête) défendent farouchement l’idée d’une contribution de ces acteurs nord-américains au financement du réseau, le ministre pense de son côté qu’il n’est « pas raisonnable » que Google et consorts se développent sans verser leur dîme en faveur de la création artistique française.

Il explique l’idée qu’il compte bien défendre lors de l’e-G8 Forum, les 24 et 25 mai prochains à Paris :

« Nous négocions et discutons constamment avec les acteurs du numérique, Google, Apple, Amazon. Face au déferlement de nouvelles pratiques et aux transformations économiques en cours, il faut établir des règles claires, pour que ne s’impose pas la loi du plus fort et que soit pris en compte l’impératif de diversité culturelle, qui est lui-même un moteur de la croissance économique.

Par ailleurs, il n’est pas raisonnable d’imaginer que les géants de l’Internet vont construire des modèles économiques prospères, grâce à la présence de contenus et d’œuvres culturelles, sans participer à leur financement. Les acteurs de l’Internet doivent le comprendre et contribuer bien davantage à financer la création. »

Xavier Niel (Free) et Stéphane Richard (Orange), eux-mêmes partisans d’une mise à contribution financière de Google, seront également présents lors du sommet e-G8. Gageons qu’Eric Schmidt (PDG de Google), aussi de la partie, ne sera pas en terrain conquis…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.