Frédéric Mitterrand prêt à taxer Google pour financer la création

17

On a pas de pétrole, mais…

À la veille de la tenue du e-G8 Forum à Paris, Frédéric Mitterrand ravive l’idée d’une contribution financière des grands acteurs américains (Google, Apple, Amazon…) en faveur de la création française.

Le ministre de la Culture et de la Communication décrit, dans Le Figaro de vendredi, un Google « persuadé de son bon droit », qui « avance comme un rouleau compresseur, fort de sa formidable capacité d’innovation ».

Si les opérateurs français (Free et Orange en tête) défendent farouchement l’idée d’une contribution de ces acteurs nord-américains au financement du réseau, le ministre pense de son côté qu’il n’est « pas raisonnable » que Google et consorts se développent sans verser leur dîme en faveur de la création artistique française.

Il explique l’idée qu’il compte bien défendre lors de l’e-G8 Forum, les 24 et 25 mai prochains à Paris :

« Nous négocions et discutons constamment avec les acteurs du numérique, Google, Apple, Amazon. Face au déferlement de nouvelles pratiques et aux transformations économiques en cours, il faut établir des règles claires, pour que ne s’impose pas la loi du plus fort et que soit pris en compte l’impératif de diversité culturelle, qui est lui-même un moteur de la croissance économique.

Par ailleurs, il n’est pas raisonnable d’imaginer que les géants de l’Internet vont construire des modèles économiques prospères, grâce à la présence de contenus et d’œuvres culturelles, sans participer à leur financement. Les acteurs de l’Internet doivent le comprendre et contribuer bien davantage à financer la création. »

Xavier Niel (Free) et Stéphane Richard (Orange), eux-mêmes partisans d’une mise à contribution financière de Google, seront également présents lors du sommet e-G8. Gageons qu’Eric Schmidt (PDG de Google), aussi de la partie, ne sera pas en terrain conquis…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

17 commentaires

  1. Ne serais-ce pas une contribution au dévelopement des infrastructures de nos FAI qui était demandé à la base? Encore une fois, j'ai l'impression que l'état veut se mettre le pognon dans la poche! Google et autre seront taxés, et le problème qu'évoque Free et Orange ne sera jamais réglé. Et Youtoube sera toujours bridé.

  2. Bah oui, ça, ce sont les revendications des FAI. Là, l'article précise que l'Etat veut AUSSI sa part. Va-t-on vers une sorte de SACEM de l'internet? La réponse bientôt.

  3. L'argent ira où exactement ? Si les "créateurs" sont des industries et en fait des concurrents (inefficaces) de Google, je ne vois pas pourquoi Google devrait les payer, ou alors on fait clairement la République Soviétique de France, mais faut le dire. J'ajoute que les règles claires elles existent déjà, c'est juste qu'elles ne plaisent pas à certains (inefficaces) qui fonctionnent encore dans un système féodal et qui en appellent à la volonté du Prince. Je vois pas en quoi Miterrand milite pour autre chose que la loi du plus fort, il dit juste que le plus fort c'est lui.

  4. Ce gouvernement est vraiment usant de bêtise. Après l'abandon du "G8 numérique", après l'abandon de la liberté d'expression comme composante d'un "internet civilisé", voici qu'on veut continuer à maintenir en vie des entreprises privées inefficaces en en taxant d'autres, "parce qu'elle ont réussi". Et ensuite ? combien de temps avant de taxer les tapis de souris parce qu'ils facilitent l'accès à la culture ? @katachy: les insultes gratuites n'ont jamais constitué un argument. Tu n'as rien d'autre à exprimer ?

  5. Le plus gros soucis pour moi vient de l'intérêt de demander à google une rémunération au titre des droits d'auteur pour son activité de moteur de recherche. Dans ce cas autant faire payer les pages jaunes d'indiquer l'adresse des société d'ayant-droits. On peut évidemment regarder du coté de la mise à disposition d’œuvres scannées (et les négociations sont en cours, bien que pas forcément aussi simple que cela, à la limite du scandaleux par ailleurs), et de youtube, mais par rapport au problème évoqué par les FAI, les tenants et aboutissants ne me semblent pas du tout liés, et donc amenés de manière très maladroite par notre cher Mr Mitterrand.

  6. saumurien a écrit :
    katachi : tu as des preuves?
    édité par yoann007 : diffamation Ceci dit, pour revenir au sujet, les "ayants droits" gagnent aujourd'hui plus d'argent avec les taxes sur abonnements adsl, taxes sur cles USB, taxes sur téléphones portables, sur disques durs, CD et DVD vierges, etc... qu'en essayant péniblement de faire preuve de créativité. Une taxe de plus!

  7. merci à l'UMPS ce site de m' avoir censuré des propos que Fréderic Mitterrand à écrit lui même dans un livre, il ne s'en ai jamais caché pour les pauvres dégénerer de ce site comme si vous ne le saviez pas pauvre types. moi j'ai son livre parler de diffamation pas étonnant que notre pays soit aussi dégénérer puisque les gens eux mêmes le sont pauvre France il est grand tant de faire le ménage.

  8. Pour le défenseur de la créativité a la Française , il ferait bien d'en faire un peu usage dans ses nouvelles décisions , plutôt que de nous ressortir de derrière les fagots la bonne vielle "taxe" , solution suprême des politiques usés et incompétents au poste qu ils occupent, incapable d inventer des solutions créatives et intelligentes.

  9. Réagir sur le forum