En français, l’OTT devient « hors offre du fournisseur d’accès à l’internet »

2

La commission générale de terminologie et de néologie a proposé une traduction officielle en français à l’expression « over-the-top » (OTT).

Cet anglicisme, qui désigne les services disponibles sur toute connexion Internet indépendamment du fournisseur choisi, devra désormais être traduit par l’expression « hors offre du fournisseur d’accès à Internet », ou « HOFAI ».

Le terme d’OTT désigne généralement des offres audiovisuelles comme celle du nouveau décodeur Canal+, capables de fonctionner depuis n’importe quelle connexion — pour les différencier des bouquets TV des opérateurs, qui ne passent généralement pas par Internet mais par le réseau interne du fournisseur d’accès. Il s’agit donc d’une considération essentiellement technique. La commission a choisi de retenir une traduction plus ambiguë, qui semble plutôt faire référence à ce qu’inclut l’offre commerciale d’un FAI…

Comme toujours, il y a fort à parier qu’à défaut de pertinence et de concision, cette traduction officielle bancale ne finisse au fond du placard, sous les quolibets des utilisateurs de la « toile d’araignée ». Aux côtés des mots-dièse (« hashtags »), ordiphones (« smartphones »), fouineurs (« hackers »), et autres filoutage (« phishing »).

Source : Next INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Leur but c'est de trouvé la pire traduction possible ? On a aussi l'exemple des tablettes qui sont devenu des ardoises, alors que l'anglais utilise tablet et qu'au Québec c'est tablette. Parfois ils devraient faire simple au lieu d'aller chercher des traductions bancales.

  2. Il vaudrait mieux foutre tous ses vieux glands à la porte. Ils sont payés pour découvrir les pires conneries de la langue française...
    Ils n'y connaissent rien en High-Tech, chaque fois c'est une aberration qu'ils pondentent en plus personne ne les utilisent....

  3. Réagir sur le forum