Faut-il interdire l’anonymat sur les messageries en ligne ?

28

Si les propos du sénateur Jean-Louis Masson à l’encontre de l’anonymat des bloggeurs ont créé la polémique, ils semblent également avoir inspiré un député, de Moselle également, qui propose la fin de l’anonymat sur les services de messagerie en ligne

Verra-t-on bientôt la fin des kiki36, naruto71000 et autres pseudonymes sur les services de messagerie instantanée tels qu’MSN, AIM, Gmail ou encore Jabber ? C’est en tout cas ce que suggère André Wojciechowski, député UMP de Moselle, dans une question adressée à Nathalie Kosciusko-Morizet (secrétaire d’Etat à l’économie numérique).

Dans sa question, le député indique que « le couvert d’un certain anonymat laisse s’installer un régime de liberté de parole qui va à l’encontre du droit et occasionne quelques fois des écrits qui peuvent être considérés comme diffamatoires ». Il se demande donc si, « afin de rendre plus responsables les utilisateurs du dialogue sur Internet », il ne serait pas judicieux de réfléchir à « l’instauration de la personnalisation des messageries Internet par l’obligation de déclarer sa véritable identité ».

Pourtant, dans une autre question écrite, envoyée le même jour, ce même député fait état des problèmes liés à l’exposition de son identité sur Internet : « les jeunes qui communiquent fréquemment sur Internet n’hésitent pas à donner des informations personnelles sans savoir à qui ils s’adressent précisément. Le recoupement de ces informations par des personnes mal intentionnées pourrait constituer des fichiers personnels très précis, à l’insu des personnes concernées […] ».

On imagine donc assez mal, pour les raisons évoquées ci-dessus, devoir révéler sa véritable identité sur n’importe quel support de messagerie. Mais, plus que tout, on constate que cette proposition néglige, une fois de plus, l’aspect international d’Internet. Comment régir selon des lois franco-françaises des services de messagerie bien souvent hébergés et distribués à l’étranger et permettant de dialoguer avec des personnes de tous pays ? A cette question, André Wojciechowski n’apporte pas de réponse…

Source : Clubic

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

28 commentaires

  1. Moi je dit qu'il faudrait un fichage ADN et prise des empreintes pour tout ceux qui veulent avoir une connexion internet, non ? Ce genre de pensé sont très facilement assimilable à de la dictature "QUI A DIT CA ? JE NE SUIS PAS D'ACCORD, IL VA PAYER !" Pour ma part je ferais de l'usurpation d'identité, ça sera une bonne idée de faire porter le chapeau à d'autre, non ? On sait tous pertinemment que internet est un lieu de libre expression et d'échange, par conséquence aucune donné n'est sûre et vérifiable, celui qui prend pour argent comptant ce qu'il trouve sur le net est un idiot. Le terme buzz est bien plus adéquate des réalité au terme diffamation. Pourquoi il faut toujours que des gens veulent tout contrôler et que tout soit contrôlable ?

  2. Faut aussi assumer ses propos et se cacher derrière un pseudo pour dire tout le mal ... pardon le bien d'une idée, d'un objet, d'une personne ... c'est pas très courageux. Cela dit, je ne trouve pas normal non plus de vouloir légiféré sur le non-anonymat des bloggueurs ou autre messageries instantanées : c'est contre la liberté d'expression (même si on n'est pas courageux, on a le droit de s'exprimer)

  3. Aprés la sanction contre un employé de tf1 qui avait protesté à son député contre la loi HADOPI :Bonjour les sanctions (contre les témoignages de dysfonctionnements ou de malhonnêteté) par des chefs hiérarchiques ou patrons! Toujours les mêmes UMP qui désirent "enficher" tout le monde!.Encore Merci !

  4. Partant de la même idée, je pense aussi qu'on devrait mettre un détecteur de mensonge sur chaque homme politique qui prend la parole! C'est quand même pas normal que des hommes politiques puissent dire ou faire n'importe quelle connerie sans jamais étre responsable.

  5. Comment des salopards pareils ose-t-ils émettre des idées pareilles ??? Je m'insurge et je pèse mes mots, le problème n'est pas la faisabilité technique due aux réseaux ou encore aux frontières de nos lois, le problème réside dans l'idée même à sa racine, comment peut-on penser cela, et comment une personne émettant une telle idée ne provoque--elle pas immédiatement l'indignation générale? Je reste dans la légalité, mais comme tout un chacun je n'ai pas envie que mes propos puissent-être repris coupés et déformés et puissent me porter préjudice. Si je me retrouve à 70 ans avec la compilation de toutes les conneries que j'ai pu dire... Les conversations des blogs, forums sont évidemment publiques mais les commentaires émis par tout un chacun devrait tomber sous le joug du privé, et l'anonymat devrait être obligatoire et les adresses ip protégées (sauf en cas d'enquête ou procédures). Pour les messageries instantanées, c'est privé et puis c'est tout, il n'y a pas à discuter.

  6. Ca va réjouir ceux qui font du mal aux mineurs, c'est simple il leur suffira d'échanger un seul message même le plus anodin qui soit et ils auront les coordonnées complètes ou alors il faudra interdire les messageries instantanées aux mineurs.

  7. lmp01 a écrit :
    Ca va réjouir ceux qui font du mal aux mineurs, c'est simple il leur suffira d'échanger un seul message même le plus anodin qui soit et ils auront les coordonnées complètes ou alors il faudra interdire les messageries instantanées aux mineurs.
    mais non ! pas du tout ! ça va plutôt réjouir les services de police qui auront sans chercher les coordonnées des pédophiles et autres harceleurs de tout poil ! non ? je n'ai pas tout compris ??

  8. damien a écrit :
    Faut aussi assumer ses propos et se cacher derrière un pseudo pour dire tout le mal ... pardon le bien d'une idée, d'un objet, d'une personne ... c'est pas très courageux.
    Je ne suis pas d'accord. Ce n'est pas une question de courage. On peux avoir un opinion, et ne pas avoir envie que tout le monde, et l'employeur par exemple puisse faire un lien. Ce qu'il faut avoir en tête, c'est qu'internet n'est pas la vraie, et que ce qu'on y trouve c'est autre chose.

  9. Réagir sur le forum