Canal+ croit (encore) avoir trouvé l’arme anti-Netflix

0

Un abonnement moins cher, réservé aux jeunes : voilà la solution que Canal+ a trouvé pour lutter contre la fuite de sa base d’abonnés vers les services concurrents, tels que Netflix.

Pour 9,95 € par mois, soit la même gamme de prix qu’un abonnement SVOD à Netflix ou OCS, il sera désormais possible de s’abonner à Canal+. Disponible à la rentrée, cette nouvelle offre a été présentée par le groupe comme une arme afin de rendre la plateforme MyCANAL plus attractive auprès d’un jeune public.

Pour ce prix, cependant, les limitations sont nombreuses :

  • l’abonnement ne contient que la seule chaîne Canal+, en direct et à la demande ;
  • il est strictement réservé aux jeunes de moins de 26 ans ;
  • il est limité à un seul écran ;
  • il mise sur l’OTT avec un accès exclusivement numérique via l’app sur mobiles, PC et tablettes.

En revanche, et c’est suffisamment rare pour être signalé chez Canal+, il s’agit d’une offre sans engagement. Le groupe espère ainsi séduire un public habitué à « s’engager et de se désengager au gré de ses envies ».

Contre Netflix, la bataille permanente de Canal+

La rumeur d’une offre Canal+ à moins de 10 euros courait depuis plus d’un an maintenant. Elle fait suite au remodelage des offres Canal, en novembre 2016, qui établissait alors un nouveau prix d’entrée pour la chaîne à péage : 19,90 € sans engagement, là encore, pour écrans mobiles et ordinateurs uniquement.

Auparavant, l’offre de base incluait systématiquement les six chaînes Canal+, ainsi que d’autres bouquets à la carte. En se remettant en question pour mieux résister à la concurrence, Canal+ a préféré se recentrer sur sa chaîne éponyme, tout en proposant une offre plus modulaire. Par ailleurs, le groupe a également cassé son modèle historique avec de nouveaux modes de vente, tels que le bouquet TV by CANAL Panorama, intégré à l’offre Freebox Révolution pour un coût total de 39,99 €/mois.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.