La baisse des tarifs de télécommunications de la France vers l’ensemble des pays européens se poursuit aujourd’hui avec l’entrée en vigueur du règlement européen opérant un plafonnement des tarifs des appels passés entre pays européens

1

Cette baisse, si elle représente une véritable bouffée d’air  pour le portefeuille des usagers, n’est pas forcément bien vécue par les opérateurs qui comme Orange ou Deutsche Telekom, évaluent leurs pertes à plusieurs millions d’euros.

Ce dispositif est mis en place près de deux ans après la suppression du roaming, le 15 juin 2017, qui rappelons-le grevait le budget des consommateurs faisant usage de leur forfait mobile français vers une destination située hors frontières.  

Ce deuxième temps significatif est particulièrement symbolique juste avant le scrutin européen, dans un climat social où le pouvoir d’achat est une question sensible et fixe un tarif maximum de 0,19 € par minute pour les appels et 0,06 € par SMS, ce qui correspond en France à un tarif de  0,228 € la minute et 0,072 € TTC le SMS.

Pour les usagers ayant conclu des conditions contractuelles incluant les communications vers les pays étrangers, les choses ne sont cependant si simples à appliquer, leur opérateur étant dès lors soumis à une obligation d’information quant aux différentes options qui se présentent à lui.

A défaut de réponse claire et nette de l’abonné dans un délai de deux mois, les règles imparties par le dispositif plafonné seront appliquées et il appartiendra à chacun de peser le pour et le contre financièrement parlant en fonction du nombre d’appels passés.

Un objectif de clarification oui mais là encore à condition de réellement mettre le nez dans sa facturation

Pour plus de détail, le communiqué de presse de la Commission Européenne : http://europa.eu/rapid/press-release_IP-19-2429_fr.htm

Partager

A propos de l'auteur

1 commentaire

  1. Cette baisse, si elle représente une véritable bouffée d’air  pour le portefeuille des usagers, n’est pas forcément bien vécue par les opérateurs qui comme Orange ou Deutsche Telekom, évaluent leurs pertes à plusieurs millions d’euros.


  2. Réagir sur le forum