La 5G en principauté monégasque ou la pierre angulaire du projet « Extended Monaco, Smart Principality »

0

Monaco Telecom inaugurait mardi son réseau de 5G, avec des équipements du chinois Huawei, faisant ainsi entrer la principauté dans la cour des grands du numérique.

Une volonté gouvernementale savamment orchestrée

Ce lancement, s’est effectué sous l’œil bienveillant de Xavier Niel, mais également et surtout de Frédéric Genta, délégué interministériel en charge de la Transition Numérique de la principauté, ancien d’Amazon, pour qui :

« La 5G n’est pas une simple amélioration des performances de la 4G, c’est un changement de paradigme.

Là où toutes les générations précédentes se concentraient sur les télécommunications et les échanges entre particuliers, la 5G concrétise l’intégration du numérique au sein de tous les piliers de notre société et de notre économie.

L’énergie, la santé, les médias, les transports vont se transformer grâce à la 5G… Cela offre à la Principauté, à ses habitants, à ses politiques publiques et à son économie des possibilités immenses pour le bien de tous. »  

Argument repris par Martin Péronnet, directeur général de Monaco Telecom :

« La 5G est une innovation majeure qui reflète le leadership de Monaco Télécom. Cette nouvelle technologie est indispensable pour mieux servir nos clients et répondre à leurs attentes croissantes de très haut débit mobile. »

« Extended Monaco, Smart City » : un projet numérique dense, à la hauteur de ses ambitions

Au-delà d’une ambition en termes d’innovation, Monaco devenant le premier état intégralement couvert par le réseau 5G, le réel objectif du gouvernement monégasque demeure intimement lié au déploiement de son projet « Extended Monaco, Smart Principality » mis en place depuis environ une année, touchant tout autant le domaine de la sécurité que celui des transports.

Ce projet ambitieux vise concrètement à engager la principauté dans la voie d’un nouvelle ère économique en se préoccupant avant toutes choses de la qualité de son service public, ainsi qu’aime à le préciser le Prince Albert II : «Monaco dans un monde numérique, c’est un pays qui fait de sa taille une force, un atout pour rendre encore plus performant, plus durable, plus humain notre modèle économique et social»  mais également en développant « un cadre propice à la maîtrise de tous les potentiels numérique« .

Au cœur de ce programme ? 

  • tout d’abord, le « au moins x10 ». 10 fois plus rapide, 10 fois moins de latence, des possibilités démultipliées pour l’ensemble des objets ou infrastructures connectées, des abribus connectés et équipés de wi-fi développés par Clear Channel en passant par les drones complétant l’équipement des pompiers monégasques et permettant un meilleur suivi des incidents survenus en Principauté grâce à la diffusion d’images en qualité 4K en temps réel ;
  •  mais aussi, la mise à disposition d’un arsenal technique et législatif non seulement aux entreprises présentes en principauté mais aussi à celles qui désireraient s’y installer en favorisant le développement des nouvelles technologies de financement type blockchain, d’identification numérique ou de dématérialisation.

Pour rappel, la principauté monégasque s’est toujours voulu à la pointe de l’innovation et la volonté du gouvernement actuellement en place s’inscrit dans ces perspectives.

Gage de compétitivité, compensation relative à la taille du territoire qui enjoint bien évidemment à plus de facilité mais pas uniquement, elle ambitionne dès à présent à  « devenir une «Funding Nation» du progrès, une place mondiale où le progrès se développe et se finance ».

« Extend Monaco, smart principality » en quelques chiffres 

  • 2019 : un territoire 100% 5G
  • 2022 : prévisionnel du déploiement de la Fibre
  • 1 vision du numérique « globale et inédite » pour une surface de 2 km²
  • 1 Cloud souverain monégasque et une e-ambassade de Monaco au Luxembourg à compter du mois de  décembre 2019
  • 3 projets de lois encadrant la transformation numérique : Principauté numérique, Identité numérique et Blockchain
  • 4.000 fonctionnaires formés en 2019 grâce au Learning Lab inauguré en février 2019

Partager

A propos de l'auteur

0 commentaire

    Réagir sur le forum