Recrutement Iliad : encore un trimestre en baisse, selon les analystes

6

Si les chiffres officiels du recrutement chez Iliad (Free + Alice) pour le 4ème trimestre 2009 ne sont pas encore arrivés, les prévisions des analystes ne sont guère optimistes. Exane BNP Paribas prédit au groupe une part de marché de 5% sur les nouveaux abonnés, ce qui représenterait un nouveau plus bas taux historique…

Si le bureau d’études prévoit une bonne croissance financière pour Iliad (avec un chiffre d’affaires en croissance de 6%, à 501 millions d’euros, par rapport au 3ème trimestre), il annonce aussi un vrai manque de nouveaux abonnés. Avec un recrutement estimé à 80 000 chez Free et une perte de 57 000 clients chez Alice, le nombre de nouveaux abonnés pour Iliad s’élèverait finalement seulement à 23 000 sur le trimestre.

Bien entendu, il ne s’agit que de spéculations de la part de spécialistes. Il convient de prendre ces chiffres pour ce qu’ils sont : de simples estimations. Néanmoins, depuis plusieurs trimestres, la “machine à recruter” de Free semble en panne, et l’hémorragie continuelle de clients côté Alice ne vient pas aider les résultats du groupe.

Si la tendance se confirme, 2009 aura donc été une année en demi-teinte pour Iliad ; l’année de la quatrième licence 3G, l’année de nouveaux records en bourse, mais également l’année de recrutements désespérément faibles… 2010 saura-t-elle remonter la pente, peut-être avec une nouvelle Freebox ?

Source : Boursorama

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. Il faut admettre que les bulldozers marketing de "Laisselefaire" et de la bétonneuse ont un effet non négligeable, ceci même si dans le cas des petits bonshommes rouges, l'effet sur le terrain reste plus qu'incertains pour certains abonnés, avec des matériels en demi-teinte, souffrant aussi de bugs rédhibitoires et autres... Rappelons cette vérité première en marketing (la même qu'en politique, d'ailleurs!)... Les promesses ne sont faites que pour ceux qui veulent bien y croire...

  2. Ecouter, c'est le moment que free repose la question de son service client et les sur taxation de service client, tous le monde n'est pas geek, mais tous en besoin d'internet

  3. Pour recruter il faut avoir la meilleur offre, ce qui à été longtemps l'apanage de FREE. Pendant 6 ans le recrutement s'est presque exclusivement fait par le bouche à oreille. Hélas la stratégie de FREE à complètement changée depuis le départ de MB, passant d'une offre tout intégrée, offrant tous les mois de nouveaux services GRATUITS, à une offre faite de buzz, presque exclusivement tournée vers la VOD, les options payantes et canal+, ou les services gratuits sont bâclés, inutiles, sans intérêt pour l'internaute et livrés avec 6mois de retard. L'offre n'est même pas capable de proposer autant de services gratuits que ses concurrents (TV de rattrapage, bouquet TV basic, interface, hotline). Le recrutement est en panne car l'offre n'est plus à la hauteur, ne fait plus référence et ne fait plus rêver dans le temps.

  4. En fin de compte cela veut peut être simplement dire que les prospects réfléchissent un peu avant de choisir un nouveau fournisseur. Chez Free pour 30 euro/mois -> un petit disque dur 40Go -> presque tout le flux TV dans la vieille norme Mpg2 à 3.5 Mb au lieu de 2.5mb Mpg4 chez tous les concurrents -> le seul fournisseur FAI qui vend un service en location ASDL mais sans le support après vente gratuit inclus (hotline payant) -> Presque pas de Tv de rattrapage M6, ni Daylimotion sur la TV sans allumer son ordinateur . . . Chez Alice pour 35 euro/mois -> c'est le prix qu'il faut compter chez Alice si on veut la hotline incluse comme chez les autres -> le bouquet Tv presque entièrement en Mpg2 au lieu de Mpg4 chez SFR -> un petit disque dur 40 Go Chez SFR pour 30 euro /mois -> c'est la promo depuis décembre avec disque dur 80 go offert pour toute la durée d'abonnement -> tout le bouquet Tv en Mpg4 à 2.5 Mb, ce qui soulage bien le débit ADSL pour surfer sur internet en même temps qu'un autre regarde la Tv -> Et puis au moindre problème service après vente inclus. Même si la hotline n'est peut être pas beaucoup plus efficace chez un FAi en particulier, elle a un mérite, c'est mettre la pression sur le FAI pour qu'il répare au plus vite. Chez Free plus les mécontents appellent la hotline et plus le chiffre affaire augmentent chez Free. Il y a dans le principe quelque chose qui me chagrine un peu, mais bon libre à chacun de mettre en avant les arguments qui lui semble le plus important !

  5. Il me semble que Free a recruté beaucoup car le geek de la famille conseillait à ces proches l'offre qui était à la fois la plus riche et solide techniquement, la moins chère au vue des prestations techniques, et avec le deal le plus clean (pas d'options, de frais caché, d'abonnement sur l'abonnement, le débit max supporté par ta ligne) et qui en plus s'enrichissait régulièrement. Payer pour le support, ça peut être vu comme un défaut, mais c'est aussi payer moins cher quand tout va bien, c'est ce qui se passe le plus souvent, et une nouvelle fois le deal est clean. Maintenant, Free s'est fait rattraper techniquement, et adopte le même comportement d'arnaqueur que les autres opérateur. L'offre est brouillé par des options bidons qu'on essaie de te refiler en douce pendant l'inscription. Le contenu s'enrichi de contenu(s) inutile(s) voir inutilisable(s) (jeux !?!) ou d'options payantes avec des conditions particulière à géométrie variables: pack anniversaire avec engagement (unilatéral) d'un an, mais que certains peuvent résilier. Le rachat d'Alice, et le maintient de cette offre particulière, montre que Free a abandonné la démarche et les principes qui ont fait son succès, mais n'arrive à trouver la formule qui remplace sans imiter les travers de la concurrence. Et à (mal) imiter de mauvais exemple le résultat risque d'être pire. Courage, fuyons.

  6. Réagir sur le forum