Qui sont les dirigeants les mieux payés d’Iliad ?

11

La lettre spécialisée Satellifax publie les rémunérations des dirigeants mandataires d’Iliad (Free), issues du rapport financier annuel, publié hier suite à l’Assemblée générale du groupe.

Le montant total de ces rémunérations à l’équipe dirigeante s’élève à 1,439 million d’euros en 2012, contre 1,423 million d’euros en 2011… ce qui reste malgré tout relativement faible pour un groupe de cette envergure. Iliad précise par ailleurs que ces rémunérations sont fixes.

Les mieux payés sont Maxime Lombardini (directeur général) et Thomas Reynaud (directeur financier), dont la rémunération s’élève à 384 000 € annuels chacun.

Suivent ensuite :

- Xavier Niel (directeur général délégué à la stratégie, vice président du CA) : 175 360 €

- Antoine Levavasseur (directeur du SI) : 175 200 €

- Rani Assaf (directeur technique) : 163 200 €

- Cyril Poidatz (président du conseil d’administration) : 157 200 €

Enfin, les cinq administrateurs indépendants se sont vu allouer des jetons de présence, de 20 000 € chacun : Virginie Calmels, Marie-Christine Levet, Orla Noonan, Pierre Pringuet, et Alain Weill.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Maxime Lombardini et Thomas Reynaud touchent 384'000 € [u][b]mensuels[/b][/u] ? Il n'y aurait pas une petite erreur là ? Ça fait un peu plus de 4.6 millions d'euros sinon, 3 fois plus que Stéphane Richard ^^

  2. Rémunérations très faibles pour des dirigeants d'une entreprise de cette taille effectivement.
    Au fait combien d'actions offertes gratuitement ou a prix préférentiel ?

  3. hormis les 2 salaire à plus de 300k€, le reste des salaires est pour moi dans le cadre l’acceptable puis qu'ils sont équivalent à 10 SMICs soit un ratio de 1/10 dans l’entreprise.
    personnellement je suis pour une limitation de ce ratio salaire min/salaire max justement à 1/10 dans TOUTES les entreprises (après dans une PME, un ratio de 1/5 serait l'idéal).
    c'est bien mieux que de limiter le salaire max car dans ce cas ils ont juste à augmenter le salaire minimum pour s'augmenter au même.
    c'est donc bien dommage qu'il y ait 2 exceptions mais globalement ils sont sur la bonne voie.

  4. Sans parler de ceux qui sont actionnaires, ni de la prime de Lombardini de 1,5 millions d'euro qui l'attend, si j'ai bien lu le rapport des commissaires aux comptes  ;D
    Mais au regard de la progression de la valorisation boursière d'Iliad, ils le méritent bien

  5. Les stocks options sont intéressants pour tout le monde : le "salarié" bien sur, l'entreprise qui s'assure de sa motivation et le fisc le jour de la revente en plus-value...Le seul soucis, et free ne déroge pas à la règle, est que cette distribution se limite trop souvent à une certaine frange de salarié et oublie, la plupart du temps, les bas salaires.

  6. Réagir sur le forum