Publication des résultats du 1er semestre 2009

0

Le Groupe Iliad vient de publier ses résultats du 1er semestre 2009. Ces résultats sont un peu meilleurs que ceux prévus par les analystes du Dow Jones Newswires.

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe s’élève à 969,8 millions d’euros contre 692,2, soit une progression de 40% environ. Tandis que le résultat net est cette année de 72 millions d’euros vs 161 millions d’euros en excluant Alice.

Les principales causes de cette baisse sont :
• Les coûts de restructuration d’Alice
• L’augmentation des dotations aux amortissements, liés à l’accélération de la vie des actifs.

Rappel des objectifs 2009 :
• 5 millions d’abonnés en 2011
• Taux de dégroupage (Free + Alice) : 82% à fin 2009
• Très forte augmentation du résultat sur S2 2009
• Déploiement FTTH : 70% de Paris couvert horizontalement en FTTH et 4 millions de foyers en 2012

Sur le déploiement de la FTTH :
55 NRO acquis sur les 65 nécessaires à la couverture de tout Paris
70% des immeubles prêts à être couverts à la fin de l’année
En dehors de Paris, 120 000 foyers couverts à la fin 2009 et 800 000 foyers en cours d’étude.


Communiqué de Presse :

Croissance soutenue, rentabilité renforcée
et intégration d’Alice rapide

• + 178 millions de Free Cash Flow des activités ADSL sous la marque Free
• Marge d’EBITDA record sur le périmètre historique à 38,4%
• Intégration d’Alice en avance sur les objectifs
• Désendettement rapide du Groupe

ELEMENTS CLES DU PREMIER SEMESTRE 2009

Le premier semestre 2009 souligne la solidité financière du Groupe Iliad qui a réussi à améliorer sa rentabilité et sa génération de cash flows dans un contexte de forte croissance et d’intégration d’Alice.
A la lumière de ces très bons résultats, le Groupe confirme ses objectifs à court et moyen terme. Les points marquants du premier semestre 2009 sont :

(i) Une forte progression des indicateurs opérationnels et financiers du Groupe sur son périmètre historique (hors acquisition d’Alice) :

- Croissance organique soutenue de 14%, en raison de la progression de la base d’abonnés Free et de l’utilisation croissante des services à valeur ajoutée ;

- Forte progression des indicateurs de rentabilité, grâce à l’amélioration du taux de dégroupage et à l’évolution contrôlée des principaux postes de charge. La marge d’EBITDA atteint un niveau record à 38,4% et le résultat opérationnel est en hausse de +57% ;

- Très forte génération de trésorerie de l’activité ADSL à 178 millions d’euros sur les six premiers mois de l’exercice 2009, soit un doublement par rapport à la même période en 2008.

(ii) Un retour à l’équilibre opérationnel d’Alice
Au cours du premier semestre 2009, le Groupe a poursuivi sa rapide intégration d’Alice en mettant en oeuvre les synergies identifiées dans les domaines des dépenses de marketing, du revenu par abonné, des coûts de réseau, du système d’information et des frais de structure. Ces mesures ont permis à Alice de dépasser l’objectif de retour à l’équilibre, initialement fixé, en affichant pour la première fois une contribution de 5,5 millions d’euros à l’EBITDA du Groupe sur le 1er semestre 2009.

(iii) Désendettement rapide du Groupe
Au cours du premier semestre, le ratio d’endettement a fortement diminué (1,2x.) en raison d’un cash flow opérationnel important et d’encaissements exceptionnels liés à l’application de certaines clauses d’ajustement de prix liées à l’acquisition d’Alice et à l’utilisation de déficits d’Alice.

Analyses des postes clefs du Compte de résultat :

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe s’établit à 969,8 millions d’euros au 30 juin 2009, en progression de plus de 40% par rapport au 30 juin 2008, en raison :

- De la forte progression du parc d’abonnés au cours de la période reposant sur le dynamisme de la croissance organique de la marque Free, (recrutement de 455.000 abonnés nets de résiliations) soit près d’un nouvel abonné sur quatre, et l’intégration des 782 000 abonnés Alice ;

- De l’utilisation croissante des services à valeur ajoutée disponibles aux abonnés Free et Alice. Au 30 juin 2009, le chiffre d’affaires lié à ces services s’est élevé à 231,8 millions d’euros contre 168,9 millions d’euros au 30 juin 2008, soit une progression de plus de 37% sur la période ;

- De la simplification de l’offre commerciale d’Alice autour de deux offres.
EBITDA

Périmètre consolidé :
L’EBITDA consolidé du Groupe progresse de 19,8% à 307,8 millions d’euros au 30 juin 2009 par rapport au 30 juin 2008. La marge d’EBITDA s’établit à 31,7% au 30 juin 2009 en amélioration par rapport au 2ème semestre 2008 (30,7%).

Périmètre historique :
Au cours du premier semestre 2009, le Groupe affiche une marge record à 38,4%, contre 37,1% pour la même période en 2008. Cette amélioration s’explique par :

- L’impact positif de l’augmentation du taux de dégroupage (87,2% au 30 juin 2009) ;

- La croissance des services à valeur ajoutée,

- La baisse des coûts opérationnels en option 1 (dégroupage total) ;

- L’absorption de la base de coûts fixes par une activité en forte croissance.

Alice :
Pour la première fois depuis l’acquisition d’Alice réalisée en août 2008, le périmètre Alice affiche une contribution positive à l’EBITDA du Groupe avec 5,5 millions d’euros. Ceci reflète la politique d’intégration dont les principales mesures ont été à ce jour :

- La simplification et le repositionnement des offres commerciales ;

- La rationalisation du réseau d’Alice et l’optimisation des coûts payés à des tiers ;

- La migration du suivi des abonnés Alice dans le système d’information de Free.

Résultat opérationnel

Périmètre consolidé :
Le résultat opérationnel du Groupe s’élève à 133,9 millions d’euros au 30 juin 2009, contre 128 millions d’euros au 30 juin 2008, et ce malgré l’effet dilutif d’Alice pour 66,6 millions d’euros sur le 1er semestre 2009.

Périmètre historique :
Le résultat opérationnel sur le périmètre historique progresse très fortement (+57%) entre les premiers semestres 2008 et 2009 pour atteindre 200,5 millions d’euros au 30 juin 2009, en raison :

- De la stabilité du coût des Freebox à 180 euros sur la période, malgré la généralisation de la technologie CPL et du Wifi 802.11n,

- De l’allongement de la période d’amortissement de trois à quatre ans des frais d’accès, des modems et des frais liés.
La marge opérationnelle gagne ainsi 7 points entre le premier semestre 2008 et le premier semestre 2009, pour s’établir à 25,5% au 30 juin 2009.

Alice :
La contribution d’Alice au résultat opérationnel du Groupe a été négative de 66,6 millions d’euros sur les six premiers mois de l’exercice, en raison :

- De la prise en compte des dotations aux amortissements, lié à l’accélération de la vie de certains actifs, pour 49 millions d’euros. Les dotations aux amortissements d’Alice ont vocation à diminuer à l’issue du processus de migration des abonnés sur le réseau de Free.

- De la comptabilisation d’une charge de 23,1 millions d’euros, liés aux frais de restructuration.

Résultat net

Le résultat net consolidé du Groupe s’établit à 72 millions d’euros au 30 juin 2009 malgré l’impact dilutif d’Alice.

Cash flows

Le premier semestre 2009 se caractérise par une très forte génération de trésorerie, en raison :

- D’un Free Cash Flow de l’activité ADSL de Free de 178,4 millions d’euros, soit un doublement par rapport à la même période en 2008,

- Des décaissements exceptionnels liés aux restructurations sur Alice pour 25,1 millions d’euros,

- Des encaissements exceptionnels pour 144,3 millions d’euros.

BILAN

Au 30 juin 2009, l’endettement brut du Groupe s’établit à 1 308 millions d’euros, et l’endettement net à 712 millions d’euros. Le ratio d’endettement net par rapport au ROAA s’élève à 1,2x, en forte
amélioration par rapport au 31 décembre 2008 (1,7x).

PRINCIPAUX OBJECTIFS DU GROUPE POUR 2009

Compte tenu de ces excellents résultats, le Groupe souhaite poursuivre sa politique de croissance rentable sur le second semestre 2009 et renouvelle ses objectifs à court et moyen terme :

- 5 millions d’abonnés haut débit en 2011.

- Un taux de dégroupage pour le Groupe (Free et Alice) de 82% à fin 2009.

- Un Free Cash Flow ADSL supérieur à 300 millions d’euros en 2009 (hors Alice) et de plus de 1 milliard d’euros sur la période 2009-2011 (y compris Alice).

- Générer un EBITDA incrémental de 90 millions d’euros (en base annuelle) dès le second semestre 2010 sur Alice.

- Une très forte augmentation du résultat net en 2009.

- Dans le cadre du déploiement de son réseau FTTH, le Groupe confirme ses objectifs :

- d’avoir couvert horizontalement 70% de Paris au cours du deuxième
semestre 2009, de couvrir horizontalement 4 millions de foyers à fin 2012.

GLOSSAIRE

Abonnés dégroupés : abonnés qui ont souscrit à l’offre ADSL du Groupe dans un central téléphonique dégroupé par Free.

ARPU Haut Débit (Revenu Moyen par Abonné Haut Débit) : inclut le chiffre d’affaires généré par le forfait et les services à valeur ajoutée, mais exclut le chiffre d’affaires non récurrent (par exemple les frais de migration
d’une offre à une autre ou les frais de mise en service et de résiliation), divisé par le nombre total d’abonnés ADSL facturés sur la période.

EBITDA : ou ROAA,. ou résultat opérationnel courant avant amortissement des immobilisations et des avantages de personnel (correspondant aux charges de rémunérations non monétaires liées aux
stocks options des salariés).

Nombre total d’abonnés ADSL : représente, à la fin de la période mentionnée, le nombre total d’abonnés identifiés par leur ligne téléphonique qui ont souscrit à l’offre ADSL de Free après élimination de ceux pour lesquels une résiliation a été enregistrée.

Recrutement : correspond à la différence entre le nombre total d’abonnés ADSL à la fin de deux périodes différentes.

Partager

A propos de l'auteur

0 commentaire

    Réagir sur le forum