Présentation des résultats 2009 d’Iliad à Paris : résumé et infos

2

La présentation des résultats financiers d’Iliad s’est tenue dans la matinée, en plein cœur du VIIIè arrondissement de Paris, en la présence de Maxime Lombardini (directeur général), Xavier Niel (directeur délégué à la stratégie et actionnaire majoritaire) et Thomas Reynaud (directeur financier).

Nous étions sur place pour vous rapporter toutes les infos les plus intéressantes (sur Free, sur Alice, la future offre mobile, la fibre optique…) divulguées lors de cette riche présentation.

JPEG - 94.7 ko
De gauche à droite : Maxime Lombardini, Xavier Niel, Thomas Reynaud

Crédit photo : Clubic.com

Finances et stratégie en général

Maxime Lombardini a tout d’abord pris la parole pour souligner les excellentes performances financières du groupe, cette année encore. Nous n’allons pas faire ici une redite, les dits résultats ayant été dévoilés plus tôt dans la matinée.

Iliad demeure un des groupes télécom les moins endettés d’Europe et compte bien s’appuyer sur sa trésorerie solide pour financer tous ses futurs projets, notamment le mobile et la fibre.

Free

Le coeur de métier d’Iliad, à savoir l’offre ADSL, sans menaces majeures sur les prochaines années, continue sa route en mettant l’accent sur ses points forts : la meilleure offre et le plus faible taux de résiliation du marché. Une insistance toute particulière est faite sur le recrutement qui, contrairement aux idées reçues, reste relativement stable : en 2009 il se stabilise aux alentours de 23% pour Free (en parts de marché sur les nouveaux abonnés).

Interrogé sur la possibilité d’une menace concrète du côté de Bouygues Telecom (dont l’offre ADSL toute récente rencontre un certain succès), Xavier Niel nous fait savoir que la différence se fera sur la durée, notamment en terme de qualité de service et de taux de résiliation. Il ajoute qu’un certain nombre de Freenautes partis chez Bouygues sont finalement revenus au bout d’un an… et en profite pour enfoncer le clou : le taux de churn (résiliation) est une preuve concrète de la qualité de service de l’offre Free, selon lui. Un taux qui ne serait pas si glorieux chez Bouygues…

Une véritable petite annonce pour terminer : la catch-up TV de TF1 et de M6 fera bien son apparition sur Freebox dans les prochains mois, d’après Xavier Niel. Les poids lourds que sont M6 Replay et MyTF1 passeront donc bien par la case Free, dès lors que l’accord en cours de discussion sera totalement finalisé. A noter que des discussions sont également en cours avec France Télévisions mais rien n’est fait actuellement.

Réglementation et tarifs

Face aux nombreuses plaintes déposées à son encontre par l’UFC-Que Choisir, Xavier Niel pense que l’association de consommateurs s’en prend à l’opérateur “le plus consumériste” mais pas suffisamment à ses concurrents dont le nombre de clauses abusives serait bien supérieur. Il indique par ailleurs que des plaintes, parfois annoncées par l’UFC par voie de communiqué de presse, ne donnent finalement jamais lieu à une assignation !

L’Internet français subira une augmentation “inévitable” des tarifs dans l’année, selon Xavier Niel. Il avait déjà évoqué cette possibilité lors de la présentation des résultats 2008, dénonçant notamment des taxes plus nombreuses et plus lourdes à l’encontre des FAI. Cette fois-ci, il n’hésite pas à mettre également UFC-Que Choisir au rang des responsables. Au final, les offres pourraient augmenter “de cinq euros par mois”, sans doute chez l’ensemble des opérateurs. XN précise également que l’augmentation potentielle ne sera peut-être appliquée qu’aux nouveaux abonnés (le tarif demeurant alors inchangé pour les clients déjà présents chez Free).

Au chapitre Hadopi, en l’absence de tout décret d’application concrète, Free se refuse, et se refusera toujours, à expérimenter des solutions de filtrage sur ses accès réseau. Il ne fera qu’appliquer la loi quand il y sera contraint, mais ce n’est pas le cas pour le moment.

Alice

Passée d’une firme accumulant les pertes à une filiale rentable dès la fin 2008, Alice a pu voir ses offres rationalisées et refondues sous l’égide d’Iliad. La dernière étape de l’acquisition, à savoir la migration totale et définitive de tous les abonnés Alice sur le réseau Free (et par voie de fait l’extinction du réseau Alice), interviendra d’ici un mois environ, en avril 2010.

Maxime Lombardini réaffirme la volonté du groupe de conserver la marque Alice, par respect pour les clients s’étant abonnés sous ce nom mais également pour pouvoir proposer (voire expérimenter) des offres sur un modèle différent de Free.

Si Lombardini avait déjà fait comprendre que l’offre Alicebox Initial à 19,99 € par mois ne rencontrait pas un franc succès, Xavier Niel a précisé lors de la session de questions-réponses que celle-ci ne représentait que « quelques centaines d’abonnés par mois ». « C’est peu pour nous, mais peut-être beaucoup pour d’autres » ajoute-t-il avec malice, faisant référence à l’offre low cost concurrente de Numericable.

Le fort taux de churn (résiliation) chez les clients Alice est désormais la préoccupation avouée des dirigeants d’Iliad. Ces derniers comptent s’appuyer sur le fort faux de dégroupage de la « nouvelle » Alice, mettre l’accent sur le service clients et remettre la fidélisation des clients au goût du jour (upgrade, migrations vers Free…) afin de réduire les résiliations en 2010.

Free Mobile

Si le marché empêche les dirigeants d’Iliad d’en révéler beaucoup sur la future offre du quatrième opérateur mobile français, on en apprend toutefois un peu plus, par ci, par-là, sur ce nouvel entrant “pas comme les autres”.

Favorisant le déploiement d’un réseau « tout IP » évolutif, notamment pour anticiper le passage progressif à la 4G (LTE), Free met en avant un choix d’équipementiers motivé par la volonté de créer un cœur de réseau « dernière génération ».

Thomas Reynaud indique par ailleurs avoir négocié avec les équipementiers un financement pay-as-you-grow, autrement dit, qui permettra au groupe d’échelonner les dépenses (1 milliard d’euros au total pour le déploiement du réseau) au fur et à mesure de l’évolution de l’offre commerciale de Free Mobile.

Au sujet d’un éventuel réseau de boutiques, Xavier Niel demeure impassible et conserve un discours précédemment tenu : si l’offre est suffisamment attractive pour se passer de réseau physique, Free Mobile s’en passera. L’offre devrait donc, selon toutes probabilités, se lancer exclusivement sur le net ; l’ouverture de boutiques dépendra sans doute du succès (ou non) de ce mode de vente.

Enfin, selon Xavier Niel, « à moins d’un miracle », Free ne créera pas de MVNO avant le lancement de son offre commerciale en propre en 2012. Les conditions commerciales attribuées à un MVNO ne lui permettraient pas de se démarquer avec une offre suffisamment attractive.

Fibre optique

Là aussi, peu d’informations sur l’offre de fibre en dehors des chiffres. En zones très denses, l’offre reste peu vaste mais le développement est en bonne voie. Le raccordement d’abonnés va s’accélérer au second semestre grâce à un cadre réglementaire plus clairement défini et une avancée de la mutualisation.

Le groupe précise sa volonté de collaborer avec les autres acteurs du marché (des expérimentations sont en cours entre Free et les autres opérateurs), mentionnant le dur équilibre à trouver entre réalité économique (déploiement compliqué et peu rentable en zones peu denses) et réalité politique (l’impératif de fibrer, à long terme, l’ensemble des français).

D’une manière générale, Maxime Lombardini mentionne une véritable satisfaction du côté de ses premiers abonnés raccordés en FTTH, mettant là encore en avant la qualité de l’offre proposée.

En ligne de mire, Iliad annonce 4 millions de prises raccordables en 2012.

Documents annexes et informations : iliad.fr

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Entendre niel parler de qualité de service cela laisse rêveur :) surtout avec le topic baignoire "bouchons sur le réseau free" et que dire de l'affaire du rectangle fixe récent.

    A retenir quand on pense qu'Orange.net est passé à 34,90 euros !!!!!!!! L'ufc responsable de la hausse des prix mort de rire Si free augmente ses tarifs la messe est dite
    Le fort taux de churn (résiliation) chez les clients Alice est désormais la préoccupation avouée des dirigeants d’Iliad
    un peu tard et même trop tard

  2. À lire cet interview cela laisse rêveur quand on voit à quel point Free n'est pas capable de tenir ses promesses en terme de qualité de connexion (réinitialisation intempestive de la Freebox, déconnexion sporadique du téléphone, bruitage sur la ligne téléphonique........etc....). Annonce de dégroupage trompeuse car inexistante dans le délai pressenti et affiché sur le compte client ??? Alors si en plus on augmente le prix de base du forfait, c'est franchement du vol qualifié car, oui, on peut payer plus si le rapport qualité/prix existe réellement or on en est trop loin encore aujourd'hui, il n'y a qu'à lire tous les forums et les analyses faites sur des sites dédiés à l'informatique en général et qui rendent compte des classements des FAI !!!

  3. Réagir sur le forum