Premier bilan encourageant pour le Free Center de Rouen

4

Le premier Free Center, ouvert au mois de mai à Rouen, avait pour but de prendre la température auprès du public. Et il semble que les retours soient positifs…

Free ne l’a jamais caché : l’ouverture de sa première boutique à Rouen fait partie d’un test grandeur nature consistant à ouvrir un petit réseau de Free Center « dans des villes moyennes situées entre 50 et 200 km de Paris ». De quoi jauger la demande du marché sur le terrain avant de décider s’il y a lieu, ou non, de lancer un réseau de vente à travers toute la France…

Lors des résultats semestriels dévoilés ce jeudi, Free a indiqué que ses premiers retours du Free Center de Rouen étaient « encourageants » : l’opérateur a pu constater un impact positif sur les recrutements ainsi qu’une amélioration de la qualité de son service après-vente.


Si on peut donc parler de lancement réussi, le FAI, prudent, précise qu’il est « trop tôt pour en tirer des conclusions définitives ». Rien n’est encore décidé ; les tests se poursuivront donc avec l’ouverture prochaine de nouveaux Free Centers, notamment à Troyes

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. « dans des villes moyennes situées entre 50 et 200 km de Paris » l'idée de départ a manifestement évolué car Angers est à 300km de Paris... D'ailleurs, il y a une vie civilisée au-delà du périf parisien, voire même à plus de 200 km de Paris (ou Lyon, ou Marseille, rayez la mention inutile).

  2. Si ils ont d'abord privilégié Paris et environs, c'est sûrement plus pour faciliter les feedback et éventuelles formations à Paris que par pure volonté de discrimination géographique. Enfin, cela me semblerait une raison pratique tout à fait envisageable.

  3. Réagir sur le forum