Polémique : les Free Centers sont-ils vraiment utiles ?

59

Un billet publié ce jour par Rue89 Strasbourg, intitulé non sans provocation “Free Center, la boutique qui ne sert à rien”, (re)lance la polémique autour de l’utilité réelle des boutiques de Free.

En cause : le mode de fonctionnement de ces magasins. Les Free Centers (à l’exception du grand “flagship” de Paris) ne disposent d’aucun stock de téléphones à vendre, de cartes SIM ou de Freebox à distribuer ou échanger immédiatement auprès des abonnés…

Pour la plupart des demandes, que ce soit une inscription, une demande de dépannage, etc. les employés des Free Centers passent par le site de Free, tout comme le client pourrait le faire depuis chez lui. Celui-ci sera, en revanche, accompagné dans sa démarche ; ainsi, les utilisateurs craignant l’achat en ligne, ou n’ayant tout simplement pas accès à Internet chez eux, peuvent venir souscrire dans les Free Centers en toute quiétude. Une fois l’inscription réalisée, l’abonné n’a plus qu’à rentrer chez lui et attendre l’envoi de son matériel par voie postale.

Les journalistes de Rue89 considèrent ainsi que le concept des Free Centers se situe « entre la publicité permanente et le stand de démonstration », servant « surtout à redorer l’image de Free ».

Si l’on peut rester perplexe devant certaines critiques, d’autres points abordés par l’article méritent effectivement d’être soulevés. Ainsi, un Freenaute se retrouvant dans l’impossibilité de s’inscrire avec sa carte bancaire sur le net n’a pas pu résoudre son problème en boutique, le processus d’inscription étant exactement le même. De même, lors d’un problème plus complexe (comme un souci de facturation), les équipes des Free Centers ne peuvent plus assurer le support et renvoient alors vers l’assistance officielle au 32 44.

Et vous, avez-vous déjà visité un Free Center ? En tirez-vous un bilan plutôt positif ou négatif ?

- L’article de Rue89 Strasbourg : Free Center, la boutique qui ne sert à rien

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

59 commentaires

  1. Concernant les problèmes de facturation etc. que la boutique ne peut résoudre, c'est exactement ce qui se passe chez les concurrents, qui eux se targuent d'avoir un "grand réseau de boutique physique".
    Après concernant le "non stock" de produit, je trouve cela très limite ...

  2. Je rejoint ce billet dans le sens que c'est déplorable le fait de ne pas pouvoir échanger de box lorsque cette dernière est en panne!!!
    Chez les autres (en tout cas Orange) on peut le faire!
    Je dis comme eux: boutiques qui ne servent à rien, malheureusement.

  3. Il faudrait avoir l'avis de ceux qui ont crié "Enfin !" en voyant une boutique Free arriver à moins de 50Km de chez eux. On avait l'impression que cela bouleversait leur vie. Depuis leur premier pèlerinage, je serais curieux de savoir maintenant ce qu'ils pensent de ces boutiques et de leur utilité.
    En tout cas, une boutique ça doit coûter 10000 euros par mois à Free au minimum, ça en fait des forfaits à vendre !

  4. Les boutiques physiques Free font partie du volet emploi dans le dossier de candidatures Free Mobile. Une centaine était promise pour fin 2013....
    Cela coûte très cher une présence physique et la gestion de stock. Iliad fait en sorte de respecter ses engagements à un coût minimal.

  5. Ces critiques sont stupides car les boutiques sont absolument indispensables pour tout opérateur. Au passage, Numericable a mis en place l'an dernier un service SAV dans ses rares boutiques, permettant d'éviter la hotline. Le problème de Free c'est que c'est un nouveau métier qui réclame un apprentissage, mais petit à petit les corrections seront mises en place évidemment.

  6. Salut à tous,
    Et bien je fais partie de ceux qui ont crié ENFIN !!! quand le Free Center de Rennes a ouvert. Je souhaite souscrire un forfait mobile pour une asso dont le local a un abonnement Freebox. Seulement, il y a 10 € à payer pour la carte SIM vu la formule qu'on souhaite prendre. Donc sur le site : pas possible, cartes virtuelles refusées (un comble pour un site marchand d'un opérateur internet : refuser une transaction sécurisée !).
    Donc tout naturellement, je me dit : ben je vais aller faire l'inscription au Free Center, et je paierai par CB avec leur TPE... Et bien non, même procédure, on passe par le site, donc même punition.
    Réponse du "conseiller" : utilisez votre numéro de carte physique : non mais ca va pas, non ??? Le but du jeu c'est justement de ne pas envoyer un numéro de carte physique sur le web ! (et puis de toute façon, il est bloqué pour éviter son utilisation frauduleuse de cette façon).
    Deuxième proposition : Utilisez une carte non protégée d'un autre membre de l'asso. Ben voyons, faites à autrui ce que vous ne voulez pas qu'on vous fasse !!!
    Ils ont des TPE, mais uniquement pour les accessoires... Mais apparemment, ils ne les ont pas en stock ???
    Donc dans mon cas, effectivement, les Free Center ne servent à rien... :-(
    C'est quoi cette plaisanterie si ils n'apportent rien de plus que l'assistance en ligne ou tel ?
    Je suis très déçu de ce que propose Free dans ses Free Centers :-(
    Et non, ce n'est pas stupide d'attendre d'une boutique physique qu'elle réponde à un problème posé par la boutique en ligne !!!

  7. Il suffit de voir les profils des gens qui y travaillent pour comprendre la totale inutilité de ces boutiques, si ce n'est d'être une vitrine pour Mme Michu qui se promène.
    En même temps il me semble que c'est l'objectif.

  8. C'est assez minable ce genre de remarque. Il est certain que faire tester le concept par le gang d'Univers Freebox n'a pas été une bonne idée. Mais Free n'improvise jamais...

  9. Réagir sur le forum