Point sur l’affaire Marianne

0

 

Ceci est une information Freenews. Il y a deux ans et demi, le magazine Marianne publiait un article intitulé « Free, la liberté, mais pas pour tout le monde (Les galériens de la nouvelle économie) », qui dénonçait des pratiques sociales anormales à la hotline.

A l’époque, la société Centrapel avait porté plainte pour diffamation….

La journaliste n’aurait interrogé aucun membre du comité d’entreprise, ni les délégués du personnel, elle se serait basée sur le témoignage d’un ex-salarié pour écrire son article et des propos d’un représentant de la CFDT qui n’aurait jamais été salarié de la société. Les salariés eux-mêmes auraient été indignés de la façon dont ils étaient traités dans l’article et auraient adressé un courrier au journal…

Malgré cette première défaite, Marianne avait fait appel de cette décision. Suite au procès en appel, Iliad, Free et Centrapel ont été retenues bien fondées toutes les trois dans leur constitution de partie civile. Les condamnations pécunières ont été alourdies par le tribunal, et la publication dans Marianne aggravée.

Marianne a encore la possibilité de se pourvoir en cassation.

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.