Numericable condamné à verser 6 millions d’euros à Free

7

Les Beatles et Tracy Chapman manifestent leur inquiétude

D’aucuns se souviennent de la campagne de marketing virale lancée par Numericable pour le lancement de son offre mobile en 2011 ; l’utilisation d’un tel nom avait mis en colère Free, qui avait attaqué en justice le câblo-opérateur quelques mois plus tard.

Free reprochait bien évidemment à Numericable l’utilisation du terme “Révolution du Mobile”, dénonçant une « communication parasite » et pointant un risque de « confusion » avec sa propre offre Freebox Révolution ainsi qu’avec son offre mobile qui, à l’époque, n’avait pas encore vu le jour.

De son côté, Numericable a estimé que Free ne disposait d’aucun droit sur le mot “révolution” et a même tenté de contre-attaquer Free en criant à la « procédure abusive ».


Le tribunal de commerce de Paris a finalement tranché en faveur de Free. L’opérateur plaignant réclamait 10 millions d’euros de dommages et intérêts à Numericable, il n’en touchera finalement « que » 6 millions, rapporte BFM Business.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

7 commentaires

  1. Réagir sur le forum