L’Arcep divulgue des infos confidentielles sur les FAI

0

Dans un rapport publié la semaine dernière, l’Arcep divulgue plusieurs données confidentielles sur les fournisseurs d’accès à Internet, comme les niveaux de recrutements nets et bruts à fin 2009… des chiffres normalement inaccessibles au grand public, pour des raisons concurrentielles.

A l’origine de la « fuite », une erreur de manipulation d’un fichier PDF de la part de l’Autorité de régulation. En effet, les données normalement masquées par des rectangles noirs étaient en fait lisibles après un simple copier-coller, ainsi que l’a découvert PC INpact (le rapport a été mis hors-ligne par l’Arcep peu après).

Heureusement pour les entreprises touchées, aucun chiffre réellement sensible n’est ainsi mis à disposition du public. On profitera toutefois de ce tableau, indiquant les taux de recrutement et les parts de marché des FAI grand public au 4ème trimestre 2009 :

FAI Parc total (PDM) Recrues nettes (PDM) Recrues brutes (PDM)
Orange 8 849 000 (47%) 118 000 (25%) 387 000 (34%)
Iliad 4 456 000 (23%) 36 000 (8%) 213 000 (19%)
SFR 4 353 000 (23%) 151 000 (32%) 313 000 (28%)
Numericable 821 000 (4%) 21 000 (4%) 50 000 (4%)
Bbox 288 000 (2%) 130 000 (27%) 137 000 (12%)
Darty 233 000 (1%) 19 000 (4%) 28 000 (2%)

Si les chiffres de recrutements nets sont ceux que les FAI communiquent régulièrement au public, ceux de recrutements bruts sont en revanche toujours gardés confidentiels, puisqu’ils permettent de calculer, par différence, le nombre de résiliations chez le FAI.

On voit ainsi qu’Iliad dispose du taux de churn (résiliation) le plus élevé du classement, à près de 4%. On imagine évidemment que ce chiffre est avant tout plombé par le recrutement négatif d’Alice, mais il reste impossible d’estimer exactement dans quelles proportions par rapport à Free.

Parmi d’autres données intéressantes, constatons le très faible succès de l’offre de Darty. Ce dernier ne communique plus ses chiffres de recrutement depuis quelque temps déjà, et on comprend rapidement pourquoi… Autre mauvais score, celui de Numericable qui rafle tout juste 4% de part de marché sur les recrutements.

Notons enfin que contrairement à ce qui a pu être sous-entendu, notamment par des dirigeants d’Iliad, l’offre Bbox parvient non seulement à séduire, mais également à garder ses clients, puisque son taux de churn est le moins élevé du classement : moins de 2,5%.

Source : PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.