Iliad lance un plan social chez Alice

4

La nouvelle a été annoncée par Cyril Poidatz, président du conseil d’administration d’Iliad au CE extraordinaire d’Alice le 9 septembre.

Ce n’est ni le pays des bisounours ni celui des merveilles pour les 320 à 340 personnes qui partiront de la société.

Après le rachat par Iliad de Liberty Surf SAS connu sur le marché ADSL avec la marque Alice, il n’était un mystère pour personne qu’il y aurait des postes en double entre les deux sociétés.

Les licenciements secs commenceront après une période de départs volontaires jusqu’au 1er mars 2009. Ils ne devraient concerner que la région parisienne (390 postes) sans affecter les villes de Marseille et Bordeaux où Alice est présente.
Alice avait accumulé 600 millions d’euros de pertes depuis 2005 et Iliad entend procéder à des économies de coûts et à une réorganisation structurelle.

Iliad engagera prochainement une procédure d’information-consultation des instances représentatives du personnel de Liberty Surf Group SAS, l’entité qui détient la marque Alice.

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

4 commentaires

  1. D'après ce que l'on peut lire sur le blog des salariés d'Alice, il semblerait que les partie administration, marketing et RH seraient principalement touchés. C'est effectivement là que les doublons ont le plus de chance de se trouver. Une branche à effectifs plus réduits semble devoir être maintenue dans un premier temps (ou intégrée): les techniciens. Cela semblerait vouloir dire que Free n'a pas la vision d'un Numéricâble, qui avait viré la plupart des techniciens pour renforcer la partie marketing et commerce lors des dernières fusions / acquisitions. Du côté de Free, cela semble être l'inverse, avec aussi le maintien des effectifs hotline / SAV... A voir la grande réussite de Numéricable au niveau de son SAV, on aurait tendance à dire que Free suivrait une certaine logique, en renforçant globalement le domaine où il a encore des progrès a faire... Il n'en reste pas moins que la perte au feu au niveau du siège d'Alice est violente: 85% des effectifs, cela fait mal...

  2. Hello ! Oui, en effet cela est logique. D'autant que Free étant en flux tendu en techniciens, et en phase de recrutement d'itinérants (avec préférence en interne), ils ne pouvaient gérer eux-même le SAV d'Alice... Quand aux efforts à faire, quitte à jeter de l'huile sur un feu bien entretenu par bon nombre depuis longtemps, je dirai que la hotline de Free n'est pas si incompétente que ça, à condition de tomber sur Paris et pas Casa... (même si là-bas ils disent souvent qu'ils sont à Paris = mensonge...) Attention, il s'agit pour moi surtout d'un problème de formation professionnelle des équipes, rien d'autre. Y ayant travaillé, .... bref on pourrait dire bcp de chose si on en avait le droit (clause restrictive évidemment). Bref je vous rappelle qu'il y a peu, il était noté dans la plupart des magasines informatiques que la pire hotline en terme de compétences n'était pas celle de Free mais d'Alice, qui de plus, à cause de ou grâce à sa gratuité, se trouvait carrément injoignable... Tentons de prendre le meilleur des deux, et de faire un vrai bon SAV !!! Amitié et Courage à toutes les personnes touchées par le plan de restructuration... Cordialement, CyberWeb

  3. Réagir sur le forum