Iliad formule une offre pour le rachat de T-Mobile US

0

Abracadabra !

Pour la première fois de son existence, le groupe Iliad (maison-mère de Free) montre une volonté de s’étendre au-delà du territoire hexagonal. Ce jeudi, il confirme dans un communiqué avoir soumis une offre pour le rachat de T-Mobile US.

Confirmant des rumeurs parues dans la presse peu avant, le groupe indique avoir soumis une offre à l’opérateur américain, qu’il propose de racheter à hauteur de 56,6%, moyennant 15 milliards de dollars en cash.

L’opérateur français justifie cette opération que l’on aurait pu croire sortie du chapeau par l’intérêt du marché américain et la position que T-Mobile y occupe, qualifiée de « similaire à celui d’Iliad en France […] à de nombreux égards ».
Il précise également que le financement, garanti par plusieurs banques internationales, serait assuré par un montage combinant dette, 2 milliards d’euros de fonds propres et une participation personnelle de Xavier Niel, qui semble cette fois décidé à s’attaquer à plus gros que Monaco Telecom !

Contrairement à la fusion de SFR, il semble cette fois évident que ce rachat ne poserait pas de problème concurrentiel. Mais il pourrait poser un problème financier, Iliad pesant 16 milliards de dollars en bourse, contre 25 pour sa cible ! Une situation qui n’a pas trop gêné Altice, maison mère de Numéricable…

Reste à savoir si cette offre sera acceptée : Iliad n’a pas encore reçu de réponse à ce sujet, et son offre reste sensiblement inférieure à la valorisation proposée par Sprint, qui valorise l’opérateur à 50 milliards contre environ 27 pour Iliad ; mais l’offre concurrente pourrait ici aussi poser des problèmes concurrentiels…

Pour consulter le communiqué de presse d’Iliad, c’est par ici

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.