Iliad : en 2011, des investissements en hausse partout… sauf sur la fibre

2

Dans son document de référence, publié mercredi, le groupe Iliad (Free, Free Mobile, Alice…) fournit un grand nombre d’informations réglementaires et de chiffres financiers, permettant notamment de jeter un coup d’œil à ses investissements pour l’année 2011.

Sur l’année 2011, Iliad a continué à investir, de façon exponentielle ; c’est désormais 1 155 millions qui sont investis dans l’année, à comparer aux 782 millions investis l’année précédente.

2011 2010 2009
Investissements ADSL 570 326 308
Investissements Hébergement 12
Investissements FTTH 156 194 112
Investissements Mobile 417 262
TOTAL 1 155 782 420
(en millions d’euros)

La plupart des activités du groupe sont concernées par cette hausse : l’ADSL se taille toujours la part du lion et continue son déploiement (achats des modems ADSL, des DSLAM, location du réseau, dégroupage, etc.), le mobile occupe évidemment une large part des investissements de ces deux dernières années (achat de licences 3G puis 4G, déploiement du réseau…), et même l’hébergement en profite (avec l’achat de plusieurs nouveaux data centers).

On observe toutefois une baisse sensible des investissements sur le FTTH (fibre optique). De 194 millions d’euros en 2010, ils passent à 156 millions en 2011.

Iliad justifie ce recul par deux raisons. D’une part, la mise en place tardive des accords de mutualisation pour les raccordements “verticaux” (dans les immeubles) a réduit les possibilités d’investissement. D’autre part, Iliad a acquis en 2010 de nombreux biens immobiliers, parfois des immeubles entiers, pour pouvoir y installer ses NRO (nœuds de raccordement optique). En 2011, Iliad a procédé à la cession de ces biens immobiliers, en vendant les parties des bâtiments « non utilisées pour le déploiement ».

Les investissements lourds effectués sur l’année 2010 étaient donc probablement surévalués, et donc difficiles à comparer avec ceux de l’année 2011. En l’état, Iliad souligne qu’il va « poursuivre les déploiements horizontaux en utilisant l’offre d’accès aux
fourreaux de l’Opérateur historique et accélérer les raccordements d’abonnés grâce à l’application des accords de mutualisation verticale entre les
opérateurs »
dans les zones très denses. En dehors de ces zones, il compte sur le réseau mutualisé auquel il aura accès par le biais de son accord de co-investissement conclu avec France Télécom-Orange.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. Pele mele, plusieurs petites choses qui m'ont titille dans ce document de reference :
    - Sur la telephonie mobile : "Le réseau en cours de déploiement par Free Mobile est d’ores et déjà compatible 4G."
    Ils font les fanfarons ou c'est vrai ?
    - Sur leur reseau general fibre optique (on ne parle pas ici du reseau vers les particuliers mais de la "fibre noire") :
    "La plupart des contrats ont été conclus avec le groupe SFR"
    "En juin 2004, Free a conclu avec SFR un accord de prorogation de la durée de la plupart des IRU jusqu’au 31 décembre 2030."
    Ils ont pactise avec le diable ! Ils veulent provoquer un arret cardiaque a nos freefans ou quoi ? AAaaaaaaaaarrggghhhhh  ;D Je comprends mieux le terme de fibre noire s'ils ont pactise avec Dark Vador.  ;D
    - Sur la fibre optique pour les particuliers :
    "Investissements FTTH : Dans les Z ones T rès D enses, le Groupe va poursuivre les déploiements horizontaux en utilisant l’offre d’accès aux fourreaux de l’Opérateur historique et accélérer les raccordements d’abonnés grâce à l’application des accords de mutualisation verticale entre les opérateurs. En dehors des Z ones T rès D enses, le Groupe va co-investir, à hauteur de sa part de marché locale, dans le déploiement d’un réseau unique et mutualisé dans le cadre de l’accord de co-fi nancement signé avec France Télécom - Orange."
    Si je resume c'est : "On va investir au meme rythme (c'est a dire pas tres vite) dans les zones tres denses (En cadeau bonus [url=http://www.info-financiere.fr/upload/CNS/2012/04/FCCNS109496_20120404.pdf]les villes "inscrites" comme zone tres dense selon l'Arcep[/url]), et alors pour les autres ca va vraiment etre service minimum. Amis campagnards, soyez patients ;)
    - Pour le developpement du reseau degroupe ADSL :
    "Le développement du réseau sera fonction non seulement des contraintes techniques, mais surtout de l’identification de zones prioritaires de dégroupage : ce développement ciblé du réseau se poursuivra prioritairement dans les zones comprenant déjà un grand nombre d’abonnés, afin d’assurer une rentabilité rapide de l’investissement ainsi réalisé."
    Amis campagnards, soyez patients (comment ca, je l'ai deja dit ?)
    - Sur le deploiement encore de la FTTH (je vous avais bien dit que c'etait pele mele) :
    "Déployer une boucle locale en fibre optique dans les zones à forte densité d’abonnés : En septembre 2006, le Groupe a annoncé sa volonté de déployer un réseau de fibre optique (FTTH) afin de connecter directement les habitations de ses abonnés présents dans les Zones Très Denses (4 millions de foyers), et ceci dans le but :
    (i) de renforcer son positionnement stratégique dans ces zones, en s’affranchissant totalement de la boucle locale de l’Opérateur historique et en la remplaçant par ses infrastructures propres ;
    (ii) d’accompagner la demande de montée en puissance des débits dans les années à venir ;
    (iii) de migrer les abonnés existants vers la fibre afi n d’augmenter les marges du Groupe compte tenu du différentiel de rentabilité existant entre un abonné FTTH et un abonné dégroupé.
    En se concentrant sur les zones à forte densité d’abonnés, le Groupe entend optimiser son investissement."
    Le point (iii) est clair, c'est pas uniquement pour faire plaisir a ses abonnes, mais en s'en serait un peu doute ;)
    - Sur les boutiques, c'est pas fini :
    "Le Groupe souhaite poursuivre l’ouverture de boutiques au cours de l’année 2012 en ouvrant près de 15 nouvelles boutiques. Dans le cas où le retour d’expérience de ces premières boutiques serait satisfaisant le Groupe pourrait se lancer dans le déploiement d’un réseau d’environ 100 boutiques, afi n d’avoir une couverture physique nationale."
    Voili voilou l'essentiel de ce que j'en ai retenu. Pour les plus curieux, vous pourrez aussi trouver la remuneration exacte des dirigeants, combien d'actions ils possedent, etc... Perso j'aimerais bien avoir le salaire de Maxime Lombardini (sans les emmerdes de son boulot evidemment)  ;D

  2. Réagir sur le forum