Fusion Iliad / N9uf Cegetel : Quand David rencontre Goliath

91

Le marché des télécoms est aujourd'hui représenté par un peloton de tête : les géants France Telecom, N9uf Cegetel, et Iliad (Free).

Une fusion de ces deux derniers consituerait un opérateur disposant d'une force de frappe technique et financière à faire pâlir l'opérateur historique… fiction ? pas tant que ça.

D'après les Echos, les deux sociétés auraient ouvert des discussions dans ce sens au cours de l'année 2007. Xavier Niel, actionnaire majoritaire d'Iliad avec près de 67% des actions, refuserait de perdre le contrôle de la structure ainsi créée… En effet, en cas de fusion, il se retrouverait minoritaire face à l'actionnariat SFR, détenu par Vivendi… La situation serait donc bloquée, et les discussions freezées depuis quelques mois.

N9uf Cegetel

Depuis l'attaque judiciaire de N9uf sur Iliad lors du rachat d'Altitude Telecom et de sa licence Wimax en 2005, l'ambiance était devenue électrique entre Xavier Niel et Jacques Veyrat (PDG de N9uf-Cegetel à l'époque). Au fil du temps, les liens se sont visiblement détendus, puisque c'est un Jacques Veyrat serein que nous avons rencontré lors du second anniversaire d'Alsace Connexia, lorsqu'il déclarait à l'antenne de FreenewsTV « Avec Iliad, on a le devoir de s'entendre« . C'était au mois d'Avril, les discussions étaient alors toutes fraîches…

Free

Quels que soient les problèmes administratif et financiers, une telle fusion pourrait permettre de débloquer certains impondérables sur le terrain : Avec plus de budget et une uniformisation des réseaux (notamment sur les projets de FTTH), l'opérateur 'N9uf-Iliad' disposerait d'une artillerie lourde face au géant France Telecom, tranquillement en tête sur le marché grand public, tant sur le fixe que sur le mobile.

Un opérateur plus lourd serait néanmoins moins enclin à innover de manière aussi libre et ponctuelle qu'actuellement… l'évolution du marché en serait peut-être ralentie.

Par ailleurs, Tradingsat.com indique que Xavier Niel est redescendu sous les 2/3 du capital d'Iliad. Il ne s'agirait pas d'un début de cession massive, mais visiblement d'une simple donation (ce qui est fréquent).

Partager

A propos de l'auteur

91 commentaires

  1. C'est clair !! J'espère bien que Free gardera son indépendance, et ses bonnes idées. Le trublion de l'internet va t'il finalement céder à la loi du marché et perdre son principal argument de vente ?

  2. jls2933 a écrit :
    C'est clair !! J'espère bien que Free gardera son indépendance, et ses bonnes idées. Le trublion de l'internet va t'il finalement céder à la loi du marché et perdre son principal argument de vente ?
    Cela fait un moment que FREE n'est plus ce trublion. :( Nous aurions le choix entre 2 poids lourds. Et comme pour la téléphonie mobile où SFR et Orange s'entendent sur les tarifs ( "Mais non c'est même pas vrai !" :P ), nous aurons les mêmes prix, à la hausse forcément !

  3. [email protected] a écrit :
    Et revenir à des monopoles ??? non merci :twisted:
    Ca m'etonnerait que Bruxelle laisse faire une telle fusion............ Fusion qui serait dans l'interet de Vivendi, tuant ainsi dans l oeuf les envies de 3g de Free....

  4. Ratty a écrit :
    Et revenir à des monopoles ??? non merci :twisted:
    Ca m'etonnerait que Bruxelle laisse faire une telle fusion............ Fusion qui serait dans l'interet de Vivendi, tuant ainsi dans l oeuf les envies de 3g de Free....
    Pour que la fusion soit refusée il faut que l'ensemble ne détienne pas une position de monopole, or FT avec le poids qu'il représente autour de 50% faciliterais bien les choses. Cela ne peut avoir que du bon car ce qui freine la France aujourd'hui c'est FT, pas Neuf. le déploiement de FTTH ou de 4eme licence 3G aura enfin un concurrent à la taille de ces chantiers.

  5. Je crois qu'aux US on ne peut avoir moins de 4 acteurs sur un même secteur, une histoire de loi anti-trust. C'est ça normalement le libéralisme. De toutes façons apparemment les négociations ont déjà échoué.

  6. Réagir sur le forum