Free toujours premier recruteur sur le mobile

0

Avec plus de 420 000 nouveaux abonnés mobiles sur le 1er trimestre 2015, le groupe Iliad (Free) continue d’afficher d’excellents résultats.

Dernier à publier ses résultats trimestriels, juste après NC-SFR et Bouygues Telecom, Free présente un bilan toujours sans réelle faille.

Un recrutement sans relâche

Sur le mobile, il reste meilleur recruteur pour le 13è trimestre consécutif, avec 420 000 nouveaux clients, nets de résiliations, soit un parc total de 10,52 millions d’abonnés mobiles.

Sur le fixe (haut et très haut débit), l’opérateur parvient à attirer 77 000 nouveaux abonnés nets, ce qui le place toujours derrière Bouygues (+96 000) mais légèrement devant Orange (+75 000), tandis que Numericable-SFR essuie une douloureuse hémorragie (-57 000). L’impact de la nouvelle Freebox Mini 4K dans ces chiffres est inconnu, mais étant donné sa date de sortie, tardive dans le trimestre, il est probable qu’il soit anecdotique.

Capture d’écran 2015-05-15 à 11.10.02

Le flou sur la fibre

Dans le détail, le groupe revendique désormais plus de 700 000 abonnés en très haut débit. Hélas, ce chiffre tient à la fois compte des abonnements FTTH (fibre optique) et des abonnements VDSL2 dont le débit est supérieur à 30 Mbps. Il reste donc difficile de jauger les progrès de Free sur la fibre.

Un chiffre d’affaires toujours en hausse

Le chiffre d’affaires consolidé d’Iliad s’établit à 1,075 milliard d’euros sur le trimestre, en hausse de 7% par rapport à l’an dernier. Cela s’explique essentiellement par le dynamisme de l’offre mobile, qui rapporte à elle seule 437,9 millions d’euros sur le trimestre (+ 18,5%). L’activité fixe, elle, génère des revenus stables depuis l’an passé.

Capture d’écran 2015-05-15 à 11.12.18

Seul l’ARPU (revenu moyen par abonné) fixe fait grise mine. À 34,70 €, il enregistre un nouveau trimestre de baisse consécutif, que Free explique principalement par la multiplication d’offres promotionnelles. Néanmoins, sur l’offre premium (Freebox Révolution), il demeure supérieur à 38 €, sans plus de précisions.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.