Free ne cherche pas à imiter le modèle des Apple Store, selon Maxime Lombardini

3

À l’occasion du lancement du grand Free Center parisien, Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad, a répondu aux questions du site ITespresso.

Le journaliste lui a notamment demandé si, comme beaucoup ont pu le souligner ces derniers jours, ce nouveau Free Center avait vocation à imiter le modèle des Apple Store. Pour Maxime Lombardini, la réponse est claire : « il n’y a pas grand chose de commun » entre les deux types de boutiques.

« On a beaucoup d’admiration pour les Apple Store, qui sont souvent magnifiques, mais on a notre identité ; Jean-Michel Wilmotte est un architecte de très grand talent et de renommée mondiale. Je ne pense pas qu’on ait cherché à copier ou à imiter », explique-t-il.

D’une manière plus générale, avec une dizaine de Free Centers actuellement ouverts, Maxime Lombardini pense que Free en aura « une vingtaine » d’ici la fin de l’année. L’objectif d’une centaine de boutiques à travers la France à terme, déjà annoncé, est confirmé ; cela devrait se faire progressivement, « dans les prochaines années ».

Voir la totalité de l’interview en vidéo :

Source : ITespresso

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. Le modèle d'Apple est aux antipodes de celui de Free, idem pour la comparaison Steve Jobs / Xavier Niel.
    La stratégie d'Apple et de feu son gourou consiste à vendre le plus cher possible au plus grand nombre possible. L'idée étant que le consommateur associe le produit (cher) à l'idée d'exception élitiste et de qualité.
    Un grand classique du marketing, car vendre pas cher dévalorise généralement l'achat, son acheteur et le produit achetée. Ou l'idée que l'on s'en fait.  8)

  2. mickeul16 a écrit :

    C'est pour ça que je préfère encore le voir comme Steve Ballmer, qui est surement moins tyrannique que ne l'était Jobs


    Bien d'accord !
    Les témoignages révèlent que la plupart des collaborateurs proches de Steve Jobs évitaient soigneusement de le croiser dans les couloirs, tant il était craint et redouté !  :'(
    Ses colères démesurées et sa tyrannie insensible n'en font pas un personnage très sympathique.
    Comme quoi on ne peut pas être un génie dans tous les domaines  8)

  3. Réagir sur le forum