Bourse : Iliad s’envole après l’annonce de l’itinérance 3G

6

Oubliés, les doutes !

La confirmation, ce jeudi matin, de la signature d’un accord d’itinérance entre Free et France Télécom, aura permis de faire décoller le cours de l’action Iliad en bourse…

C’était la confirmation que tous les analystes attendaient : la signature d’un accord d’itinérance 2G et 3G signifie, pour Free Mobile, la fin des doutes entourant le lancement des premières offres en 2012.

Les investisseurs se sont révélés particulièrement réactifs à ce signal fort et ont permis au titre Iliad de prendre son envol, ce matin, à la bourse de Paris.

GIF - 7.2 ko
Le cours d’Iliad sur un mois
Copyright Boursorama

Alors que le cours d’Iliad s’était interrompu, la veille, sur une valeur de 80,74 euros, le marché a très favorablement accueilli la nouvelle en lui permettant de prendre 4% dès l’ouverture ce matin. Peu avant 10h30, le titre Iliad a culminé au-dessus de la barre des 87 €, avant de finalement se stabiliser aux alentours de 84,70 € à l’heure actuelle…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. Hier je me disais justement que si j'avais été investi sur le titre, j'aurais été vendeur en prévision des résultats T4 2010 qui vont certainement jeter un froid, car Free a certainement perdu des clients. Oui sur le T1 2011, il y a certainement la v6 qui arrive, mais pour les investisseurs, c'est quand même une première qui montre Free dans une position inquiétante sur le marché et que je n'imagine pas ne pas être sanctionnée (d'autant que la v6 elle est déjà prise en compte dans le cours, mais la perte de client en T4 2010 non). Et boum cette news qui arrive et le titre qui explose ... Comme quoi la bourse c'est pas évident, même sur un titre dont on pense très bien connaître les fondamentaux.

  2. la fluctuation des abonnés sur 2010 est un goutte d'eau insignifiante par rapport au sommes pharaonique que Free va devoir investir pour deployer son reseau mobile. Les actionnaires se foutte pas mal que Free ait gagné ou perdu 100 000 clients en 2010 , mais plutot de savoir si le milliard qui va etre investi dans la téléphonie mobile , va aboutir sur un retour sur investissement. Ne pas être capable de proposer de 3G , c’était se marginaliser par rapport au reste de la concurrence et empêcher l offre mobile de décoller, et donc rater complètement l'ouverture au marché du mobile. De plus aujourd'hui tout les cabinets d'analyses s'accordent sur le fait que les opérateurs mobile ne gagnent plus grand chose sur la voix contrairement au data qui rapporte beaucoup. Les actionnaires ont donc bien réagi a mon sens, il se concentre pas sur 2010 , mais plutot sur les années a venir et e potentiel qu'elle représentent en terme de chiffre d'affaire et de bénéfice.

  3. C'est en effet la vision des investisseurs à long terme qui représentent à mon avis la majeure partie des actionnaires. Pour ceux qui jouent sur le court terme, les résultats à venir peuvent influer sur leur décision, mais si le court terme inclut le T1_2011, le succès de la V6 qui devrait continuer gommera probablement une année 2010 en demi-teinte. En plus je ne pense pas qu'ils représentent assez de volume pour influer durablement sur le cours. HS : Là ou Free peut marquer des points c'est en déployant une 3G beaucoup plus puissante que ses concurrents sur ses propres antennes dès leur installation, là ou ses concurrents doivent mettre à jour un parc existant. Il apparait déjà que les cellules 3G saturent en ville, c'est à mon avis le prochain obstacle à franchir pour les opérateurs : garantir assez de bande passante pour assouvir des besoins qui sont déjà en train d'exploser. PS : bouygues a annoncé de beaux résultats. Le quadruple play, ça marche. Et pourtant ce n'est pas hyper intéressant niveau prix.

  4. bidibulo a écrit :
    HS : Là ou Free peut marquer des points c'est en déployant une 3G beaucoup plus puissante que ses concurrents sur ses propres antennes dès leur installation, là ou ses concurrents doivent mettre à jour un parc existant. Il apparait déjà que les cellules 3G saturent en ville, c'est à mon avis le prochain obstacle à franchir pour les opérateurs : garantir assez de bande passante pour assouvir des besoins qui sont déjà en train d'exploser.
    c'est la ou les choses se compliquent : car , et d'une personne ne veut voir de nouvelles antennes fleurir sur les tois, et de deux la tendance est plutot a la baisse de puissance des relais sous la pression des riverains au nom du principe de precaution. Il n'y a que la 4G qui va pouvoir mettre un terme a tout ca.

  5. Et c'est là que le bât blesse.La 3G était obligatoire mais la 4G sera incontournable et c'est maintenant vers la téléphonie mobile que les investisseurs vont lorgner car le marché internet tant peu à peu à se stabiliser et c'est pas la fibre optique qui va changer quelque chose.

  6. Aujourd'hui annonce des résultats de recrutement, -4% sur le titre, on est quasiement revenu au niveau d'avant l'annonce de l'accord J'avais pas totalement tort finalement :-) Mais j'aurais quand même perdu en pariant à la baisse.

  7. Réagir sur le forum