Après l’échec T-Mobile, Iliad continue de rêver à l’international

9

Voyage, voyage…

Ce n’est pas l’échec de ses négociations avec T-Mobile US qui va convaincre le groupe Iliad (maison-mère de Free) de renoncer à ses ambitions à l’international, selon plusieurs sources.

Iliad serait toujours en quête de perspectives au-delà des frontières hexagonales, et serait déjà prêt à étudier de nouvelles pistes à l’étranger, selon une personne proche de la stratégie de l’opérateur rapportée par le Wall Street Journal.

Même son de cloche du côté de Challenges, qui raconte qu’après avoir annoncé la fin des négociations avec T-Mobile, les dirigeants d’Iliad ont reçu des dizaines de coups de fil de banquiers prêts à leur proposer de nouveaux dossiers. On avance même le nom d’une possible nouvelle cible pour le groupe français : Sunrise, opérateur suisse fixe et mobile déjà réputé pour son agressivité tarifaire. Mais hors de question de verser dans la précipitation : Iliad ne veut en aucun cas conclure un « deal par dépit », rapporte l’hebdomadaire.

On se souvient que la tentative de rachat de T-Mobile par Iliad avait coupé court aux espoirs de consolidation du marché des télécoms en France, et notamment à une hypothétique fusion avec Bouygues. En manifestant toujours son intérêt pour un investissement au-delà des frontières, le trublion prend un malin plaisir à brouiller les analyses à nouveau…

sources : Dow Jones, Challenges

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. il est facile de faire de l humour sur le compte du fondateur de free mais sans lui les forfaits mobiles seraient 4 fois plus eleves ainsi que la box qui  je le rappel a ete par la meme personne donc c est normal qu il recolte les fruits et en plus il est l un des seuls a proposer des emplois en cdi pour les personnes travailleuses bien sur et des ecoles gratuites pour apprendre l informatique qui debouche sur des emplois sur a suivre

  2. Ils feraient mieux d'investir dans l'infrastructure ici,
    sinon ils vont perdre très vite leur fond de commerce hexagonal et devenir comprarables à Bouygues Télécom au niveau de la fragilité chronique à ce niveau par rapport aux deux autres.

  3. Réagir sur le forum