1er trimestre : Free recrute 870 000 nouveaux abonnés mobiles

52

Le groupe Iliad a présenté ce matin son chiffre d’affaires pour le 1er trimestre 2013. L’opérateur en profite pour afficher à nouveau de bons chiffres de recrutement sous ses offres Free Mobile et Freebox…

Fin mars 2013, Free Mobile comptabilisait au total 6,075 millions d’abonnés (soit +870 000 sur le trimestre) tandis que l’offre haut et très débit affichait pour sa part 5,456 millions d’abonnés (dont 5,304 millions chez Free et seulement 152 000 restants chez Alice), soit 92 000 nouveaux abonnés recrutés sur le trimestre ( 40% des recrutements).


Le groupe affiche également un chiffre d’affaires consolidé en hausse, de 38,4% sur le 1er trimestre 2013 (par rapport à la même période l’année précédente). Celui-ci atteint 907,2 millions d’euros toutes activités confondues.

L’analyse des chiffres fournis par Iliad permet de voir que l’activité fixe génère, pour le moment, toujours plus d’argent que le mobile. Sur le mobile, on constate d’ailleurs que les services vendus représentent la majorité du chiffre d’affaires, tandis que les ventes de terminaux ne permettent à Free Mobile de ne dégager qu’un chiffre d’affaires anecdotique en comparaison :


Pour plus d’informations, le communiqué de presse du groupe est disponible sur le site iliad.fr.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

52 commentaires

  1. Arnaut78 a écrit :

    Plus de 10% du chiffre d'affaire par la vente de mobile... anecdotique ?!  :o


    1/4 du chiffre d'affaires de la partie mobile pour la vente de terminaux qui est une partie du chiffre d'affaires total, c'est pas anecdotique mais pas loin

  2. Bon sinon, 9 millions d'euro de CA en plus sur le trimestre entre le t1 2013 et le t4 2012 pour 870 000 nouveaux clients !
    Cela doit pas faire grand monde en terme de recrutement sur l'illimitée voix et data :(

  3. Arnaut78 a écrit :

    Bon sinon, 9 millions d'euro de CA en plus sur le trimestre entre le t1 2013 et le t4 2012 pour 870 000 nouveaux clients !
    Cela doit pas faire grand monde en terme de recrutement sur l'illimitée voix et data :(


    Si on fait la calcul  9millions divisé par 870000 nouveaux clients, cela donne 10.34 € par nouveau client. Ce qui laisserait supposer que la répartition est pas loin d'être à 50/50 entre les deux types de forfaits non ? Ce qui semble plutôt pas mal...

  4. A priori les derniers recrutement, c'est beaucoup de forfait 2€, ce qui semble normal vu que la concurrence a adapté ses tarifs,  a un réseau plus développé du fait de son antériorité et a donc capté les utilisateurs de DATA.

    Avec les chiffres fournis, grosso-modo un peu moins de 6M d'abonnés sur le dernier trimestre pour un CA de 256 (hors vente de mobile), cela donne environ 14 euros /abonné /mois. Comme chaque abonné rapporte de l'argent via la Terminaison d'Appel, le  nombre de forfaits à 20€  et celui à 2€ doivent être relativement proches.
    Pour des abonnés composés de moitié de clients Free ADSL et non, réparti de moitié en forfait 20 et 2€, on aurait 9.5€ par abonné, hors dépassement et revenu par la TA.

  5. La seule bonne nouvelle dans ces chiffres, d'ailleurs mise en valeur par Thomas Reynaud (Directeur Financier d'Iliad), est l'augmentation de la part de marché de Freemobile qui se hausse à la moitié de celle de B-T (avec et sans engagement, donc comparaison délicate ...).
    Car le paradoxe apparent est que l'augmentation du nombre d'abonnés plombe les comptes de Freemobile.

    La croissance du nombre d'abonné étant bien plus forte que l'augmentation du nombre de relais-radio et des liens terrestres, ça signifie que la ressource physique (bande passante radio, bande passante fixe) est à partager entre tous les abonnés. Donc que les performances --notamment data-- vont encore se dégrader.
    Les convives à table avaient hier un gâteau déjà trop petit, aujourd'hui il va falloir couper des tranches encore plus fines pour nourrir chacun, la taille du gâteau restant inchangée.

    D'ailleurs, la baisse régulière du débit fixe Free ces derniers mois est probablement l'un des corollaires de l'augmentation du nombre d'abonnés Freemobile (les liens terrestres sont mutualisés entre les trafics fixe et mobile).

    Davantage d'abonnés entraine bien évidemment aussi une hausse de la facture d'itinérance (500 millions d'Euros en 2012, pour 5,1 millions d'abonnés en fin décembre).

    Le 1er juillet prochain, la Terminaison d'Appel va de nouveau baisser (0,8 cts), engendrant une perte supplémentaire dans les comptes.

    La partie ADSL de Free devra combler les pertes de Freemobile pendant quelques années encore. Mais c'était prévu dans le business plan, comme exposé dans le dossier de candidature de Freemobile (Licence) fin 2009.

  6. La seule bonne nouvelle ....

    Je sais que la météo est pourrie cette année, les gens deviennent trop dépressifs ;) , il faut voir aussi le bon côté des choses.

    Toutes les sociétés rêvent d'avoir trop de clients, même si ce n'est pas la meilleure situation pour ces derniers.

    Qu'il y ait + d'abonnés doit permettre de lancer + facilement des investissements puisqu'il y a moins de doute sur leur rentabilité.

  7. fabfree a écrit :

    Je sais que la météo est pourrie cette année, les gens deviennent trop dépressifs ;) , il faut voir aussi le bon côté des choses.

    Toutes les sociétés rêvent d'avoir trop de clients, même si ce n'est pas la meilleure situation pour ces derniers.

    Qu'il y ait + d'abonnés doit permettre de lancer + facilement des investissements puisqu'il y a moins de doute sur leur rentabilité.


    Mouais ...  :(

    Ça ne respire pas l'euphorie dans les communiqués d'Iliad:

    Ces nouveaux abonnés de Freemobile ont majoritairement optés pour le forfait à 2€, et consomment de moins en moins:
    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202764791472-les-trimestriels-d-iliad-dopes-par-la-free-mobile-566639.php 

    Dans son communiqué, Iliad confirme avoir «  accéléré sa conquête d’abonnés sur les utilisateurs ayant une consommation modérée (forfait mobile à 2 euros/mois) ». La majorité des clients recrutés au premier trimestre ont opté pour un forfait à 2 euros, plutôt qu’à 19,99 euros. L’effet est négatif en terme de revenu moyen par abonné. Chaque mois, un abonné rapporte 15,2 euros en moyenne à Free, un chiffre en baisse de 15 % en trois mois. Autre conséquence, le chiffre d’affaires a grimpé d’à peine 17 millions d’euros dans le mobile sur un trimestre en dépit du nombre de nouveaux abonnés

  8. PoilàGratter a écrit :

    La partie ADSL de Free devra combler les pertes de Freemobile pendant quelques années encore. Mais c'était prévu dans le business plan, comme exposé dans le dossier de candidature de Freemobile (Licence) fin 2009.

      Comme d'habitude excellente démonstration PoilàGratter  ;D . Je pense que que les responsables financiers de Free doivent aussi savoir compter tout comme les Clients FreeMobile d'ailleurs qui ont calculé les économies faites sur leur budget mobile, même si la part du gâteau est parfois à partager, ils peuvent espérer avoir bientôt un produit de ''Grand Chef étoilé''  beaucoup plus qu'avec les 3 plus anciens fournisseurs.
      Laissons le temps à Free de faire son travail comme d'autres le réclament.  :o

  9. Réagir sur le forum