Racheté par Xavier Niel, Tigo ambitionne de supplanter Orange au Sénégal

Racheté par Xavier Niel, Tigo ambitionne de supplanter Orange au Sénégal

0

On l’apprenait fin avril, après un imbroglio de plusieurs mois, le consortium d’investisseurs réuni par Xavier Niel était finalement autorisé à racheter Tigo au Sénégal.

Dans un communiqué, le trio d’investisseurs constitué de Xavier Niel (via sa holding NJJ Capital), du milliardaire sénégalais Yérim Sow, à la tête du groupe Teyliom, ainsi que de la famille Hiridjee (dont le groupe Axian est déjà partenaire de Free Mobile pour son lancement à la Réunion) officialise le rachat de Tigo Sénégal. C’est l’issue d’un feuilleton à épisodes, que nous avions pris soin de résumer.

Deuxième opérateur mobile du pays, avec environ 25% de parts de marché, Tigo doit faire face à la toute-puissance d’Orange. Pas de quoi effrayer Yerim Sow, qui affiche ses ambitions : « Nous avons un programme d’investissement ambitieux qui fera de Tigo, non seulement l’opérateur leader sur son secteur mais aussi un acteur important du développement économique et numérique du Sénégal ». Une stratégie qui passera, peut-être, par une politique de baisse de prix pour laquelle Xavier Niel est célèbre en France…

Sous la nouvelle direction, Tigo prévoit d’investir quelques 70 milliards de francs CFA (106,7 millions d’euros) afin d’améliorer son réseau mobile. À ces fins, l’opérateur devrait se lancer dans la course à la 4G. Actuellement, seul Orange détient une licence 4G au Sénégal : un avantage que l’opérateur historique français n’a pas hésité à mettre en œuvre, en déployant massivement sur le territoire.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum