La qualité d’Alice en 3D sur M6 était-elle au rendez-vous ?

0

Anglicismes et acronymes barbares

M6 proposait mardi soir à 20h50, sur les bouquets de Free et d’Orange, une diffusion en 3D du film Alice au pays des merveilles de Tim Burton.

Suite à cette diffusion, nous avons reçu des avis mitigés sur la qualité du rendu final sur Freebox TV. Si certains d’entre vous ont apprécié l’image en 3D proposée par M6, d’autres nous ont fait part de leur déception, regrettant notamment un relief trop peu prononcé.

Il convient de rappeler que le film de 2010 n’a pas été tourné en 3D. Les prises de vue réelles d’Alice au pays des merveilles ont été tournées en 2D, puis “converties” en 3D en post-production. Ce procédé ne permet pas de bénéficier d’une image en relief optimale, ce qui peut expliquer que l’aspect visuel du film n’aie pas comblé les attentes de l’ensemble des spectateurs… et ce, que ce soit en salles, en Blu-ray ou à la télévision.

Cette considération n’explique toutefois pas les problèmes de décalage d’image qu’ont pu rencontrer certains de nos lecteurs. Les deux images nécessaires à la création d’un effet de relief stéréoscopique ne s’alignant pas parfaitement bien, l’effet 3D n’est alors plus au rendez-vous…

La solution technique adoptée par Free, depuis l’apparition des premiers contenus vidéo 3D, consiste à proposer un flux MPEG 4 encodé de façon très similaire à un simple flux HD. Ils ont globalement les mêmes caractéristiques : définition similaire (1080i, parfois anamorphosé) et débit similaire (environ 5 Mbps). La 3D est uniquement rendue possible par l’encodage des deux vidéos, écrasées dans le sens de la largeur, côte-à-côte : c’est ce qu’on appelle le mode side-by-side.

JPEG - 89.6 ko
Un exemple de vidéo 3D en side-by-side, avec TF1 3D (en 2010)

Orange fait un choix similaire en termes de diffusion, se contentant d’utiliser un débit d’encodage un peu plus élevé de quelques Mbps.

Ce choix technique rend l’accès à la 3D très démocratique, puisqu’un tel flux est accessible sur de nombreuses connexions ADSL… mais il souffre également d’un défaut, puisque sur certains modèles de télévision, les deux images du side-by-side ne s’aligne pas toujours parfaitement. En cas de décalage, même infime, la sensation de 3D peut se retrouver amoindrie — voire absente — au visionnage !

Des solutions existent pour résoudre ce problème. Ainsi, le format vidéo H264 AVC permet d’encoder deux flux vidéo joints avec une synchronisation parfaite (MVC) : c’est ainsi que fonctionnent par exemple les Blu-ray 3D. Mais ce format nécessite également un débit plus élevé que les flux 3D actuellement proposés sur notre connexion ADSL… il est donc inadapté, du moins tant que la fibre optique n’a pas fait son chemin jusqu’au domicile d’une majorité de Français 😉

Et vous, qu’avez-vous pensé de la qualité d’image proposée lors de la diffusion d’Alice au pays des merveilles chez Free (ou Orange) ?

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.