Xavier Niel s’explique sur le prix de la nouvelle offre Freebox

0

Les interviews de Xavier Niel se multiplient en ce lendemain d’annonce de la Freebox Révolution. Face à Stéphane Soumier, ce matin sur BFM Business, le trublion des télécoms a du s’expliquer sur le nouveau choix tarifaire de l’offre de Free..

En effet, si le FAI avait annoncé un maintien au prix habituel (29,99 € tout compris), en pratique, l’arrivée d’une option facturant 5,99 €/mois supplémentaires aux abonnés en dégroupage total (soit un abonnement mensuel à 35,98 €) modifie tout de même la donne.

Un changement qui n’en est pas vraiment un selon Xavier Niel, puisque « la France reste quand même le pays le moins cher au monde, que vous soyez à 30 ou 40 euros ».

Stéphane Soumier a cherché à en savoir plus…

Le prix 29,99 euros était votre marque de fabrique. Vous insistiez sur le fait que c’était même au cœur de votre stratégie : tout ce qui était gagné en équipement au cœur de la Box vous nous disiez à quel point vous arriviez à l’intégrer au cœur de ce forfait. Pourquoi est-ce qu’aujourd’hui ce forfait explose ? Ça veut dire que ce n’est plus possible ?

C’est-à-dire que quand on produit un abonnement, notre coût principal c’est ce que l’on va reverser aux opérateurs divers et variés, pour utiliser leur boucle locale. Cette boucle locale peut avoir deux coûts ; elle a un coût lorsque vous vous avez toujours votre abonnement sur France Télécom, et dans ce cas-là vous êtes toujours à 29,99 euros, et elle a un coût différent quand vous économisez 16 euros chez France Télécom, et dans ce cas là nous vous proposons de vous vendre cette boucle locale 5,99 euros.

Ça c’est le fameux dégroupage. Le pourcentage, aujourd’hui, des abonnés de Free montre qu’ils sont ultra majoritairement dégroupés ?

« Ultra » vous allez un peu vite ; la grande majorité est dégroupée, mais la différence est que vous pouvez être dégroupé mais conserver votre ligne France Télécom. Et dans ce cas là, le gros du support physique qui arrive chez vous est payé par votre abonnement à côté.

Je sens ça comme un artifice…

Ce que je cherche à comparer et ce que l’on a toujours cherché à faire, c’est de voir ce que j’ai pour quelle somme d’argent.

[…] il y aura les répercussions des nouvelles taxes en plus, c’est-à-dire qu’en gros on va monter à 39 euros : c’est ça l’idée quand même ? Jusqu’à 40 euros ?

Non, un petit peu moins. On va avoir des idées un peu plus originales, j’espère que ce sera le cas, et on espérera vous le montrer une nouvelle fois, sur l’application de la hausse de la TVA.

Ecoutez l’interview complète :


…ou téléchargez le fichier MP3

- Retrouvez tous les articles et vidéos du lancement de la Freebox Révolution

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.