Freebox Delta : des Freenautes fidèles expriment leur déception

0

Beau produit ou pas, la Freebox Delta ne fait pas que des heureux. Depuis sa présentation, un certain nombre de Freenautes ont exprimé leur déception face à la nouvelle politique tarifaire de Free.

Sur les réseaux sociaux et un peu partout sur Internet, un certain nombre de Freenautes, parfois de longue date, ont exprimé leur désapprobation face à une Freebox Delta au tarif moins accessible, plus élitiste, et aux conditions générales d’utilisation peu lisibles. Ils s’estiment oubliés par l’opérateur, à plus forte raison lorsque ce dernier leur oppose des frais de migration s’élevant à 99 voire 148 euros

Sur Twitter, @PlugNTweet (un Freenaute très actif et régulièrement à la pointe de l’actualité), a adressé une longue tirade à Free et à ses dirigeants. Invoquant l’ADN historique de la marque, il écrit : « J’ai bien peur que Free ait subi une mutation génétique ».

Des griefs portant essentiellement sur les tarifs, trop élevés

Il n’est pas tout seul. Entre l’achat de la box (480 €, qu’il est possible de régler comptant ou de répartir sur 4 ou 48 mensualités) et les frais de mise en service (99 €), beaucoup d’internautes jugent le coût du ticket d’entrée à l’offre Freebox Delta dissuasif. D’aucuns pointent également du doigt l’impossibilité de pouvoir souscrire au Server Delta sans devoir acheter, dans le même temps, le Player Delta qui l’accompagne — et dont beaucoup indiquent ne pas avoir besoin. Ce Player, dont l’achat mensualisé représente un surcoût de 10 € par mois sur 4 ans, fait grimper le prix de l’offre Freebox Delta à 59,99 € par mois, au-delà de la frontière psychologique qu’ils sont prêts à franchir.

En parallèle, la disparition des offres Freebox historiques, du forfait low-cost Alicebox Essentiel, et le tarif de la Freebox One fixé à 39,99 € par mois (après une première année à 29,99 €), contribuent à donner le sentiment que Free ne s’intéresse plus aux Freenautes à la recherche d’une offre simple, accessible et d’entrée de gamme.

Quelles solutions pour Free ?

Déterminés à croire que Free est toujours à l’écoute de sa communauté, ils font part d’un certain nombre de suggestions que l’opérateur pourrait mettre en place afin d’améliorer la situation. En voici quelques exemples :

  • découpler le duo Player/Server afin de permettre à chacun de se constituer une offre au plus près de ses besoins : il serait ainsi possible de demander un Server de Freebox Delta avec un Player de Freebox One, pour réduire la facture à ceux qui n’ont pas besoin des innovations du coûteux Freebox Player Delta avec enceinte Devialet
  • rendre l’offre Freebox One plus attractive en lui adjoignant certaines des nouveautés réservées à la Freebox Delta : connectivité 10 Gbps en fibre, et agrégation xDSL/4G
  • le retour des offres « historiques », ou au moins d’une offre réellement low-cost (par exemple la Freebox Crystal, même si l’on sait que celle-ci est vouée à disparaître prochainement)
  • un retour à des conditions de vente plus claires, moins « couscous-boulettes »
  • une fidélité réellement mieux récompensée, par opposition aux frais de migration de 99 ou 148 € actuellement assénés aux demandeurs d’une Freebox Delta
  • etc.

La plupart de ces Freenautes reconnaissent par ailleurs les atouts de Free (notamment sur la qualité de conception des box) et s’expriment surtout sur une stratégie commerciale. Ils espèrent simplement pouvoir continuer à rester abonnés à leur opérateur préféré, à un tarif qui leur soit accessible. Souhaitons que Free les entende.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.