Conférence de Free : nos pronostics pour l’annonce de demain

19

Qu’annoncera Free exactement lors de sa conférence, prévue demain mardi à 09h00 et retransmise en direct sur live.free.fr ? Personne ne le sait encore, mais avec les informations dont nous disposons, nous pouvons déjà émettre quelques hypothèses. Faites vos jeux, c’est l’heure des pronostics !

Une annonce plus fixe que mobile

  • Probabilité : forte

L’annonce de demain a plus de chances de porter sur le fixe que sur le mobile. C’est Xavier Niel lui-même qui nous l’avait dit, en annonçant l’arrivée d’un « petit machin sympa » sur le fixe, début novembre. Cette annonce était alors prévue pour les « trois à quatre mois » qui suivaient… ce qui rend la piste d’autant plus crédible, puisque nous sommes parfaitement dans les temps, et même un peu en retard !

En revanche, rien ne nous dit que Free n’annoncera qu’une seule chose à la fois. Xavier Niel avait également prévu un « petit truc » à venir sur le mobile avant la fin du premier semestre 2015, ce qui pourrait également correspondre. Nous ne sommes pas à l’abri de voir arriver plusieurs nouveautés, ou pourquoi pas même une annonce plus « convergente »… ?

Une remplaçante pour la Freebox v5

  • Probabilité : bonne

Si l’on se fie toujours aux déclarations du fondateur de Free, l’annonce de demain ne sera pas la Freebox v7, qui ne devrait pas voir le jour avant la fin de l’année 2015, voire début 2016. Mais on se souvient également que lors de la journée communautaire Free 2015, Xavier Niel a laissé entendre qu’une autre box, qui ne serait pas la v7 mais un modèle intermédiaire — ou du moins différent — verrait le jour avant.

L’hypothèse la plus probable est que Free propose enfin une véritable succession à la vieillissante Freebox v5. Sortie en 2006, celle-ci continue à être commercialisée en tant qu’offre « low cost » de l’opérateur, à 30 € par mois (contre les 35,98 € de la Freebox Révolution). Elle a certes bénéficié d’un relooking en 2013 sous la dénomination « Freebox Crystal », mais le matériel sous le capot reste le même. Un tout nouveau modèle plus performant, sans pour autant marcher sur les plate-bandes premium de la Freebox Révolution, pourrait rencontrer un vrai succès.

La Freebox Crystal, une Freebox HD (v5) relookée, sur le marché depuis juin 2013

La Freebox Crystal, une Freebox HD (v5) relookée, sur le marché depuis juin 2013

Cela permettrait à Free de regagner en attractivité face aux offres moins chères de Bouygues Telecom, notamment. Ce qui nous amène au point suivant…

Une offensive sur les prix

  • Probabilité : pourquoi pas

Jusqu’à présent, face aux offensives tarifaires de la concurrence sur le marché du fixe, Free n’a pas moufté. Celui qui a, par le passé, conquis les parts de marché grâce à son tarif unique bas, semble maintenant se satisfaire de son rôle d’opérateur « premium », qui se vante de sa qualité de service.

Mais cela ne signifie pas qu’il n’a aucune marge de manœuvre en la matière. Le groupe Iliad commercialise toujours, de façon confidentielle, une des offres les moins chères du marché : l’Alicebox Initial (à 19,98 € par mois en dégroupage total). Pour frapper un grand coup, il pourrait très bien enterrer une fois pour toutes la marque Alice et proposer un forfait ADSL similaire sous la marque Free — pourquoi pas d’ailleurs avec une nouvelle box conçue pour l’occasion, ce qui rejoindrait l’hypothèse précédente.

Bien qu’il reste très compétitif sur mobile, Free pourrait également pratiquer une baisse de prix sur ce marché. C’est en tout cas ce que croit La Tribune, qui affirme que le forfait Free Mobile illimité pourrait bénéficier d’un prix divisé par deux, passant de 19,99 € à… 10 euros par mois ! Pourquoi pas, mais rien ne dit que cela sera le sujet de la conférence de demain.

Un « Freephone », téléphone mobile conçu par Free

  • Probabilité : on n’y croit pas

Longtemps évoqué dans les spéculations précédant le lancement de Free Mobile, le Freephone reste le fantasme de quelques utilisateurs, et a même fait l’objet d’une rumeur récente dans le Figaro.

Un "Freephone" (photomontage de fan, 2011)

Un « Freephone » (photomontage de fan, 2011)

Si Free a consenti qu’il avait bien réfléchi à l’idée de créer un Freephone lors du lancement de son offre mobile, il y a renoncé, faute de services intéressants. Si, comme le veut la rumeur, un tel smartphone ne faisait que reprendre un système d’exploitation libre (Android ou Firefox OS) pour y apposer des interfaces personnalisées, on avoue qu’on ne voit pas bien l’intérêt, ni la révolution que cela apporterait au marché — cela ne constituerait finalement qu’une surcouche opérateur de plus. Sans compter que de nombreux grands pontes chez Free restent très attachés à leur smartphone Apple… finalement, on n’y croit pas vraiment. Ou en tout cas pas sous cette forme.

Fair use illimité pour tous, 1800 MHz, etc.

  • Probabilité : farfelue

On pense enfin à la possibilité d’une amélioration de l’offre mobile. Free pourrait par exemple augmenter le fair use de son forfait (déjà pléthorique, avec 20 Go par mois pour les abonnés disposant d’un smartphone 4G) et, quitte à faire les choses en grand, pourquoi ne pas le rendre illimité ? Autre possibilité, Free pourrait annoncer le déploiement à grande échelle de ses fréquences 1800 MHz sur tout le territoire à court terme, augmentant sensiblement le niveau de sa couverture 4G nationale.

Ces deux hypothèses nous semblent cependant peu crédibles pour plusieurs raisons : déjà parce que la conférence devrait plus probablement tourner autour du fixe que du mobile comme on l’a dit, mais également parce que de telles améliorations sont plus techniques, plus « geek » — elles ne présenteraient que peu d’intérêt lors d’une conférence en direct sur Internet pour le grand public.

Un rapprochement fixe-mobile ?

  • Probabilité : ???

On a évoqué d’autres pistes qui pourraient déboucher sur des annonces, comme une potentielle convergence fixe-mobile. À l’heure actuelle, Free ne propose pas, par exemple, de carte SIM de type data-only à utiliser dans une tablette, ni de box 4G. Mais, à moins d’une idée d’usage nouveau à laquelle nous n’avons pas songé, cela nous semble un peu trop léger pour faire l’objet d’une conférence aussi attendue !

Autre chose ?

Maintenant, c’est à vous de nous donner vos avis : de quoi pourrait-il bien s’agir ? Avons-nous l’esprit trop étroit, et oublié une piste importante ? Avis aux Xavier Niel de demain : nous sommes à votre écoute 😉

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

19 commentaires

  1. Sauf que le [b]Freephone[/b] ne sera pas un téléphone mobile, mais un téléphone sans fil DECT 100 pour 100 compatible avec la Freebox et permettant de prendre en main tout les réglages des Freebox Server et Player (tv éteinte).

  2. Je tente d'être plus précis sur l'offensive tarifaire : et si Xavier Niel décidait de réduire le prix de la Révolution pour la ramener au prix plafond de 30 € (enfin, plutôt le prix psychologico-hypocrite de 29,99 €), et d'en profiter pour présenter une remplaçante de la v5/Crystal qu'il placerait à 20 € ?
    Je pense également à une compatibilité chromecast/Freebox qui pourrait être une petite annonce complémentaire à celle de demain, mais certainement pas la grosse annonce de demain... ^^

  3. Un téléphone "combo" fixe mobile : quand on est à l'extérieur réseau de l'opérateur mobile 3G/4G ; en intérieur (ou à proximité d'une box) : wifi-secure, femTo, + DECT... avec convergence des numéros fixes et mobiles !

  4. Enfin la possibilité de "Détacher" une ligne mobile d'un compte principale free mobile.
    Pratique lors que les "enfants" acquièrent leur autonomie financière

  5. J'ai entendu (mais c'est vrai que l'on entend beaucoup de choses) que c'est le forfait mobile à 15.99 euros , donc pour les freenautes qui passerait à 10 euros  et uniquement pour eux. En effet passer les forfait de 19.99 à 10 couterait très cher surtout que celui à 15.99 devrait passer à 7 ou 8 euros. C'est une idée comme une autre on en saura plus demain matin.slts à tous

  6. Réagir sur le forum