Xavier Niel : “on aurait pu faire encore mieux” sur Free Mobile

17

Alors que le premier anniversaire de l’offre Free Mobile approche (le 10 janvier), Xavier Niel a le succès modeste. Confiant ses premières impressions au Figaro sur cette année écoulée, il l’affirme : « on aurait pu faire encore mieux ! ».

Le grand gourou de Free ne se réjouit qu’à moitié de son succès, bien qu’il ait réussi à recruter près de 5 millions d’abonnés mobiles en un an. Il se réjouit volontiers d’« avoir créé de l’emploi et avoir rendu un grand service aux plus démunis en baissant les prix », mais regrette de « ne pas avoir réussi à convaincre les Français qu’un mobile subventionné coûte, au bout du compte, plus cher qu’un mobile acheté nu, sans abonnement ». Il est, à ce sujet, toujours en attente d’un verdict (prévu pour le 28 janvier) dans le cadre d’une plainte contre le modèle de subventions de SFR.

Alors que Free Mobile a fait l’objet de critiques multiples de la part de ses concurrents toute l’année, et que lui-même fait actuellement l’objet d’une enquête sur son passé sur Mediapart, Xavier Niel prend les choses avec philosophie : « on n’est jamais aussi bon que quand on est attaqué », clame-t-il. « Notre ego est touché sur le moment, mais les abonnements explosent. Les acteurs établis n’aiment pas cet état de guerre, mais les vrais entrepreneurs s’y sentent bien. C’est ce qui les pousse à se surpasser ».

Source : Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

17 commentaires

  1. Je soutiens tout à fait Xavier Niel dans la remise en cause du mobile subventionné, effectivement plus coûteux au final pour le consommateur, et nuisant à la concurrence.
    Mais en même temps, il faut bien voir que c'est le modèle introduit par Free sur l'ADSL avec ses Freebox: le terminal est inclus dans l'abonnement, et on le paye indéfiniment, y compris une fois la box amortie.
    En plus, la box est destinée à nous faire consommer du contenu facturé par Free (chaînes payantes, VOD, applications), et Free voit du coup d'un mauvais oeuil l'accès à des services tiers comme Youtube qui lui coûtent en trafic mais surtout ne lui rapportent rien retraitement aux contenus propriétaires.
    Du coup la tentation est grande de mettre à bas la neutralité du net, pour le coup au détriment des internautes !
    Désolé pour la digression Mobile -> Adsl, mais le parallèle m'interpelle !

  2. Il a malgré tout raison
    5Millions de clients Free mais énormement viennent du prépayé sur le 2 euros.
    Et sur les marques low cost des opérateurs on va finir l'année à moins de 3 millions au total.
    50-55 millions d'abonnés sont donc resté sur de l'engagement, certains encore engagé mais d'autres y sont retournés. Et me parlez pas de la 4G ca concerne 2 villes très partièlement chez SFR et quelques clients vu les prix.
    Il faudra faire le bilan au bout de 2 ans, quand tout le monde sera passé par la case fin d'engagement.
    Enfin évidemment les soucis de déploiement de Free notamment en Ile de France et la saturation de l'itinérance lui ont fait perdre ou pas gagné pas mal de clients pour cette 1ere année.

  3. bravo à Freemobile d'avoir fait bouger ce secteur de télécommunications : il était sclérosé depuis trop d'années.
    les tarifs des prépayés (mobicarte etc) avaient soudainement augmenté : c'était dans le but de forcer le client à prendre un forfait avec engagement mais avec un tarif trop cher.
    nous ne savons que trop remercier cet opérateur qui a su donner une bouffée d'oxygène aux clients mobiles mais aussi redonner une juste valeur au mobile et un sens compétitif oublié sur ce marché.
    en un mot : merci.

  4. On verra demain (pour l'anniversaire) si il y a une annonce et des nouveautés, par exemple au niveau du forfait 15-19€. Des services ou autre en plus.
    Et faut espérer que le déploiement des antennes continue car c'est pas toujours la joie.

  5. Réagir sur le forum