Virgin Mobile ne se positionne pas à l’encontre de Free

3

Un MVNO en quête d’indépendance – Chapitre 1

Geoffroy Roux de Bézieux, PDG de Virgin Mobile, a indiqué à ZDnet.fr ne pas vouloir mettre en place de stratégie anti-Free, mais plutôt à l’encontre des trois opérateurs historiques historiques (Orange, SFR et Bouygues).

Le premier MVNO (opérateur virtuel) de France, qui vient d’atteindre son équilibre financier avec un peu d’avance sur ses prévisions, estime que le marché est suffisamment vaste pour tous et ne fera donc pas la guerre à Free Mobile. « Un succès de Free n’implique pas mécaniquement un échec pour les autres. Mais nous sommes surtout là pour prendre des parts de marché aux opérateurs historiques, nous n’avons donc pas de stratégie particulière pour contrer les offres de Free, mais plutôt celles d’Orange, de SFR et de Bouygues Telecom », a ainsi déclaré son président.

L’opérateur, qui vise les deux millions de clients d’ici un an, tente de faire taire les rumeurs l’accusant d’être la “torpille anti-Free” d’Orange (dont il utilise le réseau). Il affiche également une certaine volonté d’indépendance en déployant des équipements réseaux qui lui sont propres. « On possèdera tous le réseau sauf les antennes et le coeur de réseau », explique Geoffroy Roux de Bézieux qui utilise même l’expression « opérateur mobile dégroupé », faisant référence aux opérateurs téléphoniques et fournisseurs d’accès alternatifs sur le marché du fixe. Enfin, Virgin Mobile utilise désormais un opérateur concurrent d’Orange pour ses appels à l’international : Telecom Italia.

On sait que Free Mobile a annoncé sa volonté d’offrir des conditions avantageuses aux opérateurs virtuels (permettant même à l’un d’entre eux de devenir Full MVNO, c’est-à-dire avec une indépendance quasi-totale sur le réseau loué). Virgin Mobile, qui avait renoncé à postuler pour la 4ème licence 3G et qui a également annoncé qu’il ne tenterait pas de décrocher le reliquat de fréquences 3G, serait-il finalement intéressé ? Peut-on l’imaginer devenir un Full MVNO sur le réseau Free un jour ? Il est bien trop tôt pour en parler, mais le scénario n’est pas totalement improbable : un MVNO qui change de réseau, ça s’est déjà vu (par exemple avec NRJ Mobile, passé de SFR à Orange en 2008…).

Source : ZDnet.fr

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. +1 surtout que virgin n'est pas un concurrent sur l'adsl. Le modèle d'un full MVNO sur le réseau de Free n'est pas aberrant, ce dernier rapporte indirectement des abonnés sur le réseau et permet d'amortir l'investissement.

  2. Réagir sur le forum