Vers une autorisation de la VoIP en 3G

0

Proscrite depuis longtemps sur les réseaux des opérateurs français, la VoIP ou téléphonie sur IP (qui permet de passer des appels via Skype ou les serveurs Freephonie, par exemple) serait en passe de devenir un usage tout à fait autorisé dans nos contrats de téléphonie mobile. Explications…

Actuellement, les conditions d’Orange, SFR et Bouygues Telecom sont unanimes : il est interdit d’utiliser une application de VoIP, que ce soit sur un forfait voix + données ou purement 3G. Cependant, les choses vont être amenées à évoluer dans le courant de l’année, si l’on en croit Edouard Barroso (UFC-Que Choisir) : « Ils n’ont pas le choix, il vont y venir. La VoIP arrive en Europe, et la Commission européenne va mettre tous les pays sur un pied d’égalité ».

Aux USA, le premier réfractaire aux applications de VoIP, Apple, s’est fait une raison et a récemment autorisé la sortie du soft Fring sur son iPhone. Il faut dire qu’avec l’arrivée prochaine de l’iPad, la disponibilité de tels logiciels (sur un appareil théoriquement incapable de téléphoner) devient un argument de vente supplémentaire. L’opérateur AT&T en a pris compte et autorise désormais officiellement ce type d’usages…

Côté français, on semble plus frileux. Free Mobile a annoncé, dans son dossier de candidature à la quatrième licence 3G, qu’il autoriserait les communications en VoIP. Ce faisant, il force ainsi la main à ses concurrents, qui ont encore 1 à 2 ans pour se préparer au changement. Bouygues Telecom pourrait être le premier à dégainer, dès le deuxième trimestre 2010. Orange et SFR suivraient sans doute avant la fin de l’année.

Dans tous les cas, il est probable que ceux-ci tentent d’imposer leur propre service de VoIP à grands renforts d’applications maison, afin de conserver un peu de contrôle sur leur réseau. Ce ne sera pas le cas dans la future offre de Free Mobile qui optera pour un traitement neutre des applications.

L’Arcep sera prochainement amenée à se prononcer sur le sujet, dans le cadre d’une réflexion sur la neutralité du net. Un groupe de travail a d’ores et déjà été mis en place et des lignes directrices pourraient être émises en juin prochain.

Source : 01net

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.