Stéphane Richard espère que l’accord d’itinérance avec Free « pourra continuer »

44

Chroniques d’une guerre froide

Si aucun des deux opérateurs n’a souhaité s’exprimer suite à la réunion les ayant réuni mardi, les tensions entre Orange et Free Mobile autour de l’accord d’itinérance restent perceptibles…

Peu avant la tenue de ce comité de pilotage sur l’itinérance, Stéphane Richard, PDG d’Orange, s’exprimait sur ce problème auprès du Point.fr. Dans cette interview, il explique qu’il souhaite poursuivre l’accord d’itinérance avec Free, mais pas si cela doit dégrader le service de ses propres clients…

Extrait :

Le réseau d’Orange semble souffrir. Free Mobile est-il trop gourmand ?

La montée en puissance du trafic de Free Mobile est très importante. Plus importante et plus rapide que ce qui avait été anticipé et annoncé par Free. Nous gérons le réseau au jour le jour, mais il est dans l’intérêt des deux parties d’adapter les prévisions, car la situation n’est pas totalement satisfaisante. Nous nous en sommes ouverts à notre partenaire Free, et nous allons en parler ensemble. J’espère que nous pourrons faire en sorte que l’accord puisse continuer.

Un incident grave a eu lieu le 7 février au soir sur le réseau d’Orange. Pourquoi ?

Nous avons aujourd’hui un trafic qui augmente très vite. Il peut tout à fait arriver qu’il y ait une congestion ponctuelle sur une partie du réseau, qui puisse aboutir à une situation de dégradation des services pour nos propres abonnés. C’est clairement le point limite que je ne dépasserai pas, car il est hors de question que les abonnés d’Orange subissent les conséquences de notre contrat avec Free.

Les clauses du contrat d’itinérance permettent-elles à Orange de protéger ses abonnés ?

Oui, évidemment. Mais si chacune des deux parties respecte ses engagements, il n’y aura pas de problème.

- Lire l’interview dans son intégralité sur le site du Point

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

44 commentaires

  1. Orange joue un jeu difficile, les abonnés orange, tout comme ceux de Free, peuvent se demander où les fameuses dépenses pharaoniques sont passées, car si orange justifie le tarifs par le coût des développements et entretien du réseau mobile, ils seront amenés à prouver techniquement où ils sont, s'ils ne sont pas capables de gérer un apport de clients supplémentaire sur -d'un mois.

  2. Ce qui est vrai c'est que depuis 1 mois on n'a plus aucune information sur le déploiement des antennes Free. Ce déploiement se serait-il arrêté à 27%, si tant est que ces 27% soient bien actifs aujourd'hui ???

  3. Là, il faudrait voir ceux qui ont un réseau en train d'être bâti à proximité de chez eux.
    Free ne peut pas poser des antennes sans que çà se voit.
    En plus, le taux de couverture minimale est de 27%, si Free possède 35% à l'heure actuelle, ils peuvent aussi éteindre des antennes, du moment que les 27% minimum sont toujours actifs.
    Je pense que ce que veut orange, c'est du pognon en plus. Ils ont surement sorti la calculette, estimer ce que rapporte un nombre X, et différencier avec la perte d'abonnés actuel, qui donne surement un résultat négatif pour eux.

  4. ouah heureusement qu'orange n'avait pas prévu l'arrivé de nouveau client il avait pas le réseau c'est pour ça qu'il sont si chère en fait il peuve plus acceuillir de nouveaux clients tout s'explique.   

  5. dalaxya a écrit :

    Ce qui est vrai c'est que depuis 1 mois on n'a plus aucune information sur le déploiement des antennes Free. Ce déploiement se serait-il arrêté à 27%, si tant est que ces 27% soient bien actifs aujourd'hui ???

      Free a tout avantage à développer au plus vite ses antennes pour diminuer sa facture chez Orange, mais certainement que ça n'est pas si facile et long pour obtenir tous les accords nécessaires pour le faire.
      Voir les NRAs que Free dégroupe depuis quelques semaines.

  6. dalaxya a écrit :

    Ce qui est vrai c'est que depuis 1 mois on n'a plus aucune information sur le déploiement des antennes Free. Ce déploiement se serait-il arrêté à 27%, si tant est que ces 27% soient bien actifs aujourd'hui ???


    Aucune info ??? Vous cherchez mollement  8)

    Consultez donc les sites officiels (ANFR par exemple, mais pas seulement). Vous y verrez qu'effectivement les mises en chantier des relais-radio Free Mobile ont chuté brutalement depuis décembre.
    Leur nombre est toujours aussi modeste (environ 1630 sites) et situés dans des zones peu et moyennement denses, là où les m2 sont les moins chers. De l'aveu même de X.N. devant l'Assemblée Nationale, 40% de celles-ci sont éteintes !

    Dans Paris intra-muros, en date d'une dizaine de jours, il n'y avait que 2 relais-radio Free Mobile en fonction. Par comparaison, dans le même périmètre, chacun des trois autres MNO ont environ 600 relais-radio en fonction !
    Dans la France entière, le réseau radio d'O-F est de presque 19.000 sites.

    Free Mobile ayant installé 1630 sites en deux ans, vous faites une règle de trois pour savoir quand cet opérateur atteindra les 95% de couverture de la population française (à effort égal bien sûr) et se passera de l'accord d'itinérance.

  7. En décembre l'Autorité de la concurrence à décidé que l'Anfr garderait confidentiels les déploiements d'antennes...
    Mais tu as raison poilagrater,  un toll en vaut un autre, merci pour ta créativité.

  8. PoilàGratter a écrit :


    Ce qui est vrai c'est que depuis 1 mois on n'a plus aucune information sur le déploiement des antennes Free. Ce déploiement se serait-il arrêté à 27%, si tant est que ces 27% soient bien actifs aujourd'hui ???


    Aucune info ??? Vous cherchez mollement  8)

    Consultez donc les sites officiels (ANFR par exemple, mais pas seulement). Vous y verrez qu'effectivement les mises en chantier des relais-radio Free Mobile ont chuté brutalement depuis décembre.
    Leur nombre est toujours aussi modeste (environ 1630 sites) et situés dans des zones peu et moyennement denses, là où les m2 sont les moins chers. De l'aveu même de X.N. devant l'Assemblée Nationale, 40% de celles-ci sont éteintes !

    Dans Paris intra-muros, en date d'une dizaine de jours, il n'y avait que 2 relais-radio Free Mobile en fonction. Par comparaison, dans le même périmètre, chacun des trois autres MNO ont environ 600 relais-radio en fonction !
    Dans la France entière, le réseau radio d'O-F est de presque 19.000 sites.

    Free Mobile ayant installé 1630 sites en deux ans, vous faites une règle de trois pour savoir quand cet opérateur atteindra les 95% de couverture de la population française (à effort égal bien sûr) et se passera de l'accord d'itinérance.

    C'est toi qui est aussi présent sur le site TF1 News?

  9. Ça me fait doucement rire...
    Déjà dans les nouveaux clients Free, il y a au minimum 33% d'ancien clients orange ( donc eux ils comptent pas).
    les 77 % restant d'un Million et demi répartis sur le reste de la France,
    J'ai vraiment du mal à gober le coup du : c'est de la faute à Free.

    Puis Free c'est le client d'orange sur cette affaire...
    Dans mon domaine, jamais un fournisseur me dira vous m'en demandez trop...

    Un gros coup de pub pour Orange, voilà tout...

  10. Réagir sur le forum