Stéphane Richard espère que l’accord d’itinérance avec Free « pourra continuer »

0

Chroniques d’une guerre froide

Si aucun des deux opérateurs n’a souhaité s’exprimer suite à la réunion les ayant réuni mardi, les tensions entre Orange et Free Mobile autour de l’accord d’itinérance restent perceptibles…

Peu avant la tenue de ce comité de pilotage sur l’itinérance, Stéphane Richard, PDG d’Orange, s’exprimait sur ce problème auprès du Point.fr. Dans cette interview, il explique qu’il souhaite poursuivre l’accord d’itinérance avec Free, mais pas si cela doit dégrader le service de ses propres clients…

Extrait :

Le réseau d’Orange semble souffrir. Free Mobile est-il trop gourmand ?

La montée en puissance du trafic de Free Mobile est très importante. Plus importante et plus rapide que ce qui avait été anticipé et annoncé par Free. Nous gérons le réseau au jour le jour, mais il est dans l’intérêt des deux parties d’adapter les prévisions, car la situation n’est pas totalement satisfaisante. Nous nous en sommes ouverts à notre partenaire Free, et nous allons en parler ensemble. J’espère que nous pourrons faire en sorte que l’accord puisse continuer.

Un incident grave a eu lieu le 7 février au soir sur le réseau d’Orange. Pourquoi ?

Nous avons aujourd’hui un trafic qui augmente très vite. Il peut tout à fait arriver qu’il y ait une congestion ponctuelle sur une partie du réseau, qui puisse aboutir à une situation de dégradation des services pour nos propres abonnés. C’est clairement le point limite que je ne dépasserai pas, car il est hors de question que les abonnés d’Orange subissent les conséquences de notre contrat avec Free.

Les clauses du contrat d’itinérance permettent-elles à Orange de protéger ses abonnés ?

Oui, évidemment. Mais si chacune des deux parties respecte ses engagements, il n’y aura pas de problème.

- Lire l’interview dans son intégralité sur le site du Point

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.