SFR attaque Free et Orange devant la Commission européenne

19

SFR a déposé plainte contre Free Mobile et Orange (France Télécom) devant la Commission européenne. L’opérateur au carré rouge reproche aux deux opérateurs concurrents d’être trop proches l’un de l’autre, au point d’avoir formé une entité solidaire.

La période des fêtes semble décidément propice aux règlements de compte juridiques entre opérateurs. Après le petit cadeau de Bouygues Telecom, qui a récemment déposé une plainte contre Free pour “dénigrement”, ou encore la plainte de Free contre un article des Échos visant indirectement des propos rapportés de Didier Casas (secrétaire général de Bouygues Telecom), c’est au tour de SFR de présenter ses vœux à ses concurrents pour la nouvelle année…

Selon le site de Challenges, qui rapporte l’information, SFR aurait déposé fin novembre une plainte auprès de la Commission européenne, portant sur la présumée « acquisition de contrôle conjointe de France Télécom sur Free Mobile ». En termes plus clairs, selon SFR, Orange disposerait d’un important pouvoir sur Free Mobile, dont il est notamment le prestataire d’itinérance 2G et 3G. Ce contrôle exercé par l’opérateur historique sur le nouvel entrant serait à même de perturber la libre concurrence sur le territoire.

SFR s’est refusé à tout commentaire sur cette plainte, qu’il n’a pas encore officialisé.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

19 commentaires

  1. Pourquoi ne pas porter plainte contre Orange, Free, SFR et Bouygues car au niveau réseau cuivré les trois derniers sont trop tributaires des infrastructures du premier ? On pourrait aussi attaquer les relations entre les MNVO et leurs prestataires respectifs.

  2. Cela fait partie des classiques du genre...
    Lorsque l'imagination vient à manquer dans une boite pour maintenir ses parts de marché, on envoie les juristes au combat... Cela permet de maintenir le buzz un certain temps, en sachant que pour tout ce qui tourne autour de la justice, les délais sont hyper-longs. On pourrait même dire que lorsqu'il y a des effets, ils sont "hors délais" et sans effets... Il n'y aqu'à voir les centaines de millions d'euros d'amendes infilgés aux opérateurs quelquefois 10 ans après les faits reprochés...
    A ce propos, peut-être que SFR essaie d'en récupérer une partie? :P

  3. Et dire qu'au départ l'accord d'itinérance devait se faire avec SFR, ils ont refusé et aujourd'hui ils s'en mordent les doigts !

    Mais au fait : que dire alors de Bouygues qui utilise le réseau ADSL de SFR ?
    N'y aurait il pas acquisition de contrôle conjointe de SFR sur Bouygues ?

    Procès perdu d'avance.

  4. spokenman a écrit :

    Procès perdu d'avance.


    Et même pas encore lancé, ce genre d'effet d'annonce n'est pas systématiquement suivi d'une vraie plainte, et même quand ça arrive pas sur que ça aboutisse à un procès.

    C'est de la pub bon marché, surtout...

  5. Réagir sur le forum