Orange et Free victimes d’une escroquerie aux numéros surtaxés

4

C’est France Bleu qui rapporte ce fait divers : Orange et Free ont été victimes d’une escroquerie menée par une famille de Moselle, leur ayant coûté plusieurs centaines de milliers d’euros.

En usant de noms d’emprunt, la famille originaire de Moselle a pu ouvrir chaque semaine de nouvelles lignes téléphoniques fixes auprès d’Orange et de Free. Chaque week-end, ils ont ainsi participé à de nombreux jeux-concours auprès de numéros surtaxés, générant des factures de 1500 euros chaque jour en moyenne (et jusqu’à 100 000 euros sur une année). En général, dès le lundi, la ligne était ensuite suspendue en raison de la consommation excessive détectée.

Ce jeudi, le tribunal correctionnel de Metz a prononcé des peines de prison allant de deux à huit mois de prison ferme pour les escrocs. Cette peine pourrait s’alourdir de près de 500 000 euros au titre de dommages et intérêts.

« Les opérateurs nous ont laissé faire »

L’un des condamnés, interrogé par France Bleu, n’hésite pas à rejeter la faute sur les opérateurs eux-mêmes : « les opérateurs téléphoniques sont tout aussi fautifs, car ils ont laissé faire. Nous donnions toujours la même adresse et les mêmes numéros de compte bancaire. Et l’arnaque a duré plusieurs années ».

Les cas d’escroquerie touchant les opérateurs télécoms sont rares, mais ils peuvent brasser des sommes d’argent impressionnantes. En 2016, une arnaque similaire a permis à un réseau organisé d’ouvrir de nombreuses lignes chez Bouygues Telecom, afin de revendre les coûteux smartphones acquis avec la ligne… pour un préjudice total estimé à 582 000 euros !

Source : France Bleu

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. Certes, j'ai braqué une banque, mais c'est de la faute de la banque, de la police, de la société, ils m'ont laissé faire.
    En effet, j'ai violé une femme, Monsieur le Juge, mais elle est responsable, elle était en mini-jupe.

  2. Connaissez-vous beaucoup de commerces où on peut consommer "sans fin" avant de voir arriver une facture? Quand la consommation dépasse la normale, les commerçants demande un premier règlement; et ainsi de suite.  Ou sinon ils se sont assurés que le client était solvable.  Alors je veux bien qu'une entreprise se fasse avoir une fois ou 2, mais quand cela se répète, il y un défaut de vigilance. A quoi bon couper les lignes de ceux qui ne peuvent pas régler temporairement leur forfait si de l'autre côté on laisse de tels abus/arnaques se dérouler alors qu'elles peuvent être aisément limitées.

  3. fabfree a écrit :

    Connaissez-vous beaucoup de commerces où on peut consommer "sans fin" avant de voir arriver une facture? Quand la consommation dépasse la normale, les commerçants demande un premier règlement; et ainsi de suite.  Ou sinon ils se sont assurés que le client était solvable.  Alors je veux bien qu'une entreprise se fasse avoir une fois ou 2, mais quand cela se répète, il y un défaut de vigilance. A quoi bon couper les lignes de ceux qui ne peuvent pas régler temporairement leur forfait si de l'autre côté on laisse de tels abus/arnaques se dérouler alors qu'elles peuvent être aisément limitées.


    Nous sommes vigilant chez Free.
    On restreint les services rapidement en cas de surconsommation.
    Pour les inscriptions en abus, nous avons pas mal de vérification a souscription et après et façon automatique.
    Il reste quelques cas a part comme celui noté plus haut. Toutefois il est impossible de souscrire avec un mandat en "blacklist"
    Je n'en dirai pas plus ;)

  4. Réagir sur le forum