Montebourg juge Free responsable des licenciements chez Alcatel

0

L’opportuniste

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, n’aime définitivement plus Free Mobile. Alors qu’il ne tarissait pas d’éloge sur le quatrième opérateur à son arrivée, le discours a bien changé depuis son entrée au gouvernement…

Dans une interview accordée à Usine nouvelle, il dénonce la « course au low-cost » lancée par Free, jugée en bonne partie responsable de la situation actuelle chez Alcatel — l’équipementier a annoncé en octobre la suppression de 1430 postes en France. Il y reproche également la « précarisation des travailleurs chez Free »

L’ancien gouvernement est également accusé d’avoir laissé une telle situation se produire… en acceptant une quatrième licence de téléphonie mobile ?

Extrait :

Vous pensez que l’arrivée de Free comme quatrième opérateur est responsable des difficultés d’Alcatel ?

La course au low-cost avec l’arrivée de Free a eu des conséquences sur les opérateurs, sur la sous-traitance, sur les fournisseurs. Et la situation d’Alcatel s’est aggravée : -40 % en un an en France. On ne peut le nier. Dans la téléphonie, nos prédécesseurs nous ont laissé un capharnaüm. Nous commençons à y remettre de l’ordre.

Xavier Niel dit qu’il a surtout contribué à élargir le marché ?

Casser les prix peut sembler de bonne guerre, mais cela a eu pour conséquence deux plans sociaux annoncés, chez SFR et Bouygues, des destructions d’emplois dans la sous-traitance, la précarisation des travailleurs chez Free, les délocalisations accélérées dans les centres d’appels, l’aggravation des difficultés d’Alcatel. Xavier Niel n’est pas responsable des choix de François Fillon en faveur de la 4e licence mais la situation objective nous oblige à prendre des mesures pour rééquilibrer la situation.

Le temps où Montebourg chantait les louanges de Xavier Niel sur son compte Twitter, au lancement de l’offre Free Mobile, semble bien révolu…

- Lire l’interview dans son intégralité sur Usine nouvelle

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.