Montebourg demande à Free et Orange de préparer la fin de l’itinérance

55

Arnaud Montebourg a une nouvelle fois appelé Free Mobile à préparer une fin rapide du contrat d’itinérance avec Orange. Pour lui, ce mouvement doit s’amorcer dès cette année, avec la mise en place d’un calendrier de retrait progressif.

« Le moment est venu d’ouvrir la phase de sortie » du contrat d’itinérance, a affirmé le ministre du Redressement productif, lors de la cérémonie des vœux de la Fédération française des télécoms (FFT). Cela passe par « la négociation des modalités et du calendrier de sortie », et ne se fera « pas du jour au lendemain » ; néanmoins, il est déjà temps d’« anticiper sa mise en sommeil », pense-t-il.

Le recadrage était attendu ; depuis plusieurs jours, la rumeur courait dans son entourage que Montebourg souhaitait “préparer les esprits” à une fin rapide de l’itinérance entre les deux parties. Et ce, malgré l’avis exprimé par l’Autorité de la concurrence, qui stipule déjà que l’accord entre Orange et Free ne pourra en aucun cas se prolonger au-delà de 2016 ou 2018.

Il faut souligner que l’annonce d’Arnaud Montebourg est intervenue jeudi dernier, soit le même jour que l’officialisation de la mutualisation des réseaux entre Bouygues et SFR. En termes de timing, c’est ce qu’on peut appeler une boulette ! Loin de se terminer, le partenariat entre Free et Orange pourrait au contraire venir se renforcer, et se compléter, par un véritable contrat de mutualisation entre les deux opérateurs, face au récent duo SFR-Bouygues. À suivre, comme toujours…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

55 commentaires

  1. Mais de quoi je me mêle, monsieur Montebourg ?
    Il s'agit d'un contrat de droit privé, entre deux sociétés privées (même si l'état est actionnaire -minoritaire- de l'une d'entre elles).

  2. Vraiment je ne comprends plus rien, en quoi un ministre peut il intervenir sur un contrat qui lie 2 sociétés privées? A la limite tour ce qu'il peut demander c'est que ce contrat ne soit pas renouvelé. Quand à la mutualisation des cela serait une bonne chose. Cela limiterait la floraison disgracieuse de ces choses. Et pourtant on en a besoin.

  3. Une belle réponse à Arnaud Montébourg serait une déclaration des deux opérateurs sur l'intention de la poursuite de l'itinérance sous un contrat privé. Rien dans la loi de l'interdit et les deux opératteurs en sortent gagnants.
    Ca lui clouerait le bec.
    Un ministre de redressement productif devrait aider les entreprises à se développer (surtout les nouvelles) et pas l'inverse ! A part ces déclarations, je n'ai pas vu le moindre résultat de son travail.

  4. Au delà de ça, pour la 2G, je crois que la fin de l'itinérance est d'ores et déjà prévue, non?
    Quant à la 3G, une sortie prématurée mettrait FreeM en péril, il ne faut pas se leurrer là-dessus.
    Ce genre de discours, c'est une fois de plus pour (essayer) de mettre une pression qui existe d'ores et déjà: FreeM est pris en étau, entre une itinérance essentielle mais qui lui coûte un bras, et des concurrents qui s'associent pour baisser le coût de leur déploiement 4G.

    C'est un peu comme un patron qui gueule contre son employé alors que celui-ci bosse déjà 70 heures par semaine: Ça ne sert à rien, sauf à être contre-productif.

  5. Une bonne chose!
    Free ne pourra plus prendre pour excuse de ne pas être propriétaire des lignes et rejeter la faute  sur Orange en cas de dysfonctionnements et sera obligé d'intervenir pour les réglés.

  6. que l'on demande à free " d'accelerer" je suis d'accord , mais à condition qu'on arrete de lui mettre des batons dans les roues quand il veut installer une antenne relai ce qui ne semble pas avoir été le cas ches ses " con-fréres ou current"
    chaque fournisseur devrait avoir les mêmes droits et les mêmes devoirs de résultat...... a condition d'avoir les mêmes moyens.
    Enfin montebourg c'est comme une girouette ( avec les marées actuelles) il tourne comme le vent
    un fois free a créé la concurence juste et ensuite c'est tout et son contraire.
    apres avoir vu les baisses de taxes rentrer au ministére de l'economie , free devient un obstacle pour les consommateurs ....de qui se moque t il ?
    REPONSE:
    de nous bien sur comme d'habitude! 

  7. Montebourg ne  fait que rappeller à l'arcep qu'elle doit mettre en oeuvre l'avis de l'autorité de la concurrence sur le sujet. Depuis cet avis, il est acté que l'itinérance 2G s'arrête en 2016, et que l'itinérance 3G s'arrete en 2018.
    Montebourg ne demande pas que l'itinérance s'arrête maintenant. Je ne comprends pas cette polémique. :-\

  8. Réagir sur le forum