Mesure de débits mobiles : Bouygues se distingue, Free Mobile bon dernier

9

Selon les données relevées par l’utilitaire 4G Monitor, qui permet à n’importe quel possesseur de smartphone iOS/Android de mesurer la qualité de son réseau mobile, le récent lancement national de la 4G de Bouygues Telecom permet à ce dernier de prendre un net ascendant dans la course aux débits mobiles moyens.

Sur les 7 derniers jours, Bouygues Telecom présente ainsi un débit moyen (toutes normes confondues : 2G, 3G, 4G…) plus élevé que ses concurrents, y compris Orange — en particulier en upload où l’écart creusé est notable.




Si ces chiffres ne montrent pas que le réseau 4G est plus rapide que celui de ses concurrents, ils permettent toutefois de mettre en évidence le fait qu’ils touchent une quantité significativement plus importante d’abonnés, faisant décoller le débit moyen rencontré par l’ensemble des clients de l’opérateur en une semaine seulement…

Si Bouygues se distingue dans la plupart des catégories, il reste derrière Orange sur le classement Top 10%. Ce dernier ne conserve que les meilleures mesures de débit pour chacun des opérateurs, et permet donc de mettre en lumière celui qui propose les meilleurs débits absolus — quand bien même cela ne concernerait qu’une minorité d’abonnés.


Sans surprise, Free Mobile écope toujours du bonnet d’âne ; les débits théoriques moins élevés de son réseau 3G (qui ne dispose pas de H+ à 42 Mbps) et l’absence d’offre commerciale 4G pour le moment, le trublion est logiquement en deçà des résultats des trois autres opérateurs.

- Consulter l’intégralité des résultats du benchmark 4G Monitor sur ZDnet

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. C'est un gimmick de com usé jusqu'à la corde et qui ne correspond absolument pas à la réalité : Free sans Orange n'aurait jamais existé et n'aurait d'ailleurs aucun avenir : mobile et FTTH ne peuvent aboutir qu'avec Orange. Faire croire à un antagonisme est une pure comédie car ils sont en symbiose depuis 2003 ! Alors trublion est un gros mensonge...

  2. Je serai curieux de voir les mêmes mesures dans quelques années, lorsque le "parc" 4G des utilisateurs sera représentatif de la population... Là, on nous promettra le 700Mhz, et quelques années plus tard la nième G...
    [mode bavante]
    Au fait, (Free étant pour l'instant hors course), comment se passe la couverture de Paris et la proche banlieue en 4G pour nos "honorables" opérateurs? Il faudra toujours rester à moins de 500m d'une borne, pour ne pas se "replier" en 3G? :P :P :P
    [/mode bavante]

  3. Perso j'ai franchi le Rubicon en migrant mon abo chez Bouygues afin de bénéficier de la 4G sur mon iPhone 5.
    Abonnement le mercredi soir par internet (2 mois gratuits), réception de la micro sim le vendredi, activation le samedi après-midi (au moins, pour l'activation, free va plus vite - je n'ai pu activer ma micro sim que le samedi matin car j'avais reçu celle-ci avant le mail me proposant de l'activer).
    Je suis dans une grande ville de province, mais je bosse dans la pampa.
    Chez moi (hyper centre), 4G reçue à 4/5, débit up/down/ping : 30/14/56ms.
    Dans la rue, quasi au pied du relais (5/5) : 65/19/55ms
    A mon boulot dans la pampa : mon iPhone se connecte en 3G ou en 4G selon son humeur (2 à 3/5 - le relais est à un peu plus de 4km d'après un calcul Google Map de mon bureau à la localisation du relais avec cartoradio), mais au moins il se connecte (avec Free, impossible. Je désactivais la 3G et je me connectais en wifi sinon je ne recevais même pas les appels) :
      - En 3G : 7/2/63ms
      - en 4G : 19/6/50ms
    Donc pour le moment il n'y a pas photo en terme de vitesse et de connectivité.
    Avec Free ma connexion était si déplorable que je ne dépassais pas les 500Mo de données par mois. Donc là je risque effectivement d'être un peu juste avec "juste" 3Go, mais comme ma connexion fibre (orange) reste bien meilleure, je ne pense pas que ça soit un problème au vu de mes usages courants.
    Maintenant je pense que l'atout principal de la 4G - à vérifier à long terme - est dans l'autonomie du portable. Car avoir une techno qui permet de faire transiter la data rapidement permet d'économiser de manière substantielle l'énergie nécessaire pour alimenter la puce s'occupant des données.
    Un test parmi d'autres, ce matin j'ai récupéré mon journal électronique du Monde en 4G dans les transports en un peu moins de 10 secondes. Avec Free, c'était pratiquement impossible - ou alors ça me mettais plusieurs minutes, le pire étant la connexion à freewifi que j'avais désactivée tellement cela fonctionnait mal (on est connecté mais le débit est rachitique).
    Mes problèmes principaux à Free étaient donc je pense liés à 2 éléments :
    - Un problème récurrent d'interconnexion avec certains fournisseurs (youtube et visiblement akamai pour Le Monde)
    - Une contractualisation visiblement au rabais de l'itinérance 3G avec Orange : les utilisateurs Free ne sont visiblement pas prioritaires et j'ai l'impression que les antennes 3G Orange déconnectent les usagers Free proches d'une antenne Free... même si celle-ci est trop loin pour que la connexion fonctionne
    Donc j'ai malheureusement l'impression que le PDG de Bouygues avait raison en indiquant que Free a démocratisé le coût des appel téléphonique sur le portable... Mais comme j'utilise principalement la data et peu la voix, l'illimité partout ne m'étais pas très utile.

  4. Réagir sur le forum