Martin Bouygues préférerait “crever que vendre à Free”

30

C’est une bien croustillante information que révèle l’hebdomadaire Marianne dans sa dernière édition : Free aurait émis, en octobre dernier, une offre pour racheter Bouygues Telecom

L’improbable demande a été transmise à Martin Bouygues, qui a évidemment décliné. Ce qui n’est pas étonnant lorsqu’on connaît les relations difficiles qu’entretient le PDG du groupe Bouygues avec Free et son fondateur Xavier Niel, tour à tour qualifiés de « romanichels », de « coucous »

Un proche de Martin Bouygues confirme : « quelle que soit l’offre, Martin préférait crever que vendre à Free ».

Il n’en reste pas moins que la proposition émise par Free n’était peut-être pas tant une offre sérieuse qu’une véritable provocation envers le troisième opérateur mobile : « le prix proposé était trois fois moindre que les estimations maison », assure de son côté un spécialiste du secteur à Marianne. On l’a échappé belle…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

30 commentaires

  1. J'avais lu ça dans Marianne effectivement, mais je ne comprends pas la dernière phrase de la news : "On l'a échappé belle...", ça veut dire quoi ?

  2. Sans aller jusque là, je préferai me passer de téléphone que d'aller chez Bouygues... et pour ce qui est de crever, s'il a réellement dit ça, je verrai son entreprise disparaître avec plaisir ! Sauf à ce qu'elle soit reprise par les salariés pour en faire autre chose...

  3. Si Free doit "trouver" 6 milliards sur les marchés pour racheter BT , ca veut dire aussi que Niel perds sa place d'actionnaire majoritaire , et a ce moment la comme pour toutes les sociétés dont c'est le cas (Orange SFR, Apple , Microsoft , Google etc )  , ça veut dire qu'il faudra verser des dividendes plus élevés.

  4. en gros, je comprends qu'il pense à sa g***le et du coup ses salariés aussi peuvent crever. Encore que lui, il doit avoir une solution de secours pour pas aller pointer à Pôle emploi et jongler avec les fins de mois  >:(
    C'est la différence entre ce genre de personnage (je trouve pas de mot, désolé, ou alors trop péjoratif) et un vrai capitaine d'industrie responsable, qui pense à la pérennité de sa boite.

  5. En gros je comprends que pour toi, pour être un bon capitaine d'industrie il aurait dû accepter avec le sourire une proposition d'achat sous évaluée ?

  6. n'interprète pas mes propos dans le sens qui te convient, s'il te plait.
    pour enfoncer le clou, on va dire qu'il aurait mieux fait de se taire.

  7. Ok j'ai mal compris, mais peux tu m'expliquer alors tes propos ? Qu'est ce qui te fait dire qu'il ne pense qu'à sa gueule et que "du coup" (je te cite) ses salariés peuvent crever ?
    Aurait-il dû accepter ou pas la proposition de rachat de Free ?

  8. Réagir sur le forum