L’UFC-Que Choisir dénonce à nouveau la qualité défaillante du réseau Free Mobile

0

À l’occasion de la réactualisation de son observatoire sur la qualité de la 3G en France, l’UFC-Que Choisir consacre à nouveau ses critiques les plus virulentes à Free Mobile, dont les performances se sont encore dégradées depuis les précédentes mesures.

Selon l’enquête menée par l’association de consommateurs, la qualité de service de Free Mobile laisse toujours à désirer, « tant sur son réseau en propre qu’en itinérance ». En effet, si la plupart des études se contentent de pointer du doigt la qualité défaillante de l’offre Free Mobile en itinérance (sur le réseau d’Orange), l’UFC constate un “taux de non-qualité” record sur le réseau en propre de Free. Une dégradation « bien plus inquiétante et préjudiciable », affirme-t-elle, puisqu’à terme, il s’agira du seul réseau de Free.

Face à de tels résultats, l’association s’interroge sur les « investissements réellement consentis par l’opérateur pour le déploiement de sa 3G »


Free écope certes des plus mauvais résultats du test, mais les autres opérateurs ne sont pas exempts de reproches pour autant. L’UFC-Que Choisir distingue une tendance à la dégradation générale de la qualité de la 3G, en particulier chez Orange.

Le risque de forcer la main aux consommateurs vers une offre 4G est d’ailleurs souligné : chez Bouygues Telecom, le catalogue de forfaits est jugé restrictif, puisqu’il est désormais impossible de souscrire une offre H+ sans 4G ; les meilleures offres 3G sans 4G offrent maintenant au maximum de la 3G+, avec des quotas de consommation n’allant pas au-delà de 500 Mo/mois.

Source : UFC-Que Choisir

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.