Les syndicats de Free ont rencontré la députée Corinne Erhel

7

À leur demande, les syndicats CFDT, CGT et SUD de Free ont rencontré Corinne Erhel, députée socialiste auteure d’un rapport particulièrement critique contre Free Mobile.

Selon Univers Freebox, qui publie un compte-rendu de la réunion vécue par les syndicats, Corinne Erhel a été sensible à certains des arguments avancés par les salariés de Free.

Alors que le rapport de la députée jugeait Free Mobile en grande partie responsable des suppressions d’emplois chez les opérateurs français, les syndicats ont fait remarquer que ces licenciements pouvaient trouver leur origine dans la distribution généreuse des dividendes chez les opérateurs concernés (SFR et Bouygues Telecom). Corinne Erhel « s’est engagée à évoquer ce sujet dans son prochain rapport ».

La députée a également estimé que son rapport avait été « mal compris/interprété » et qu’il n’était en réalité pas anti-Free, mais qu’il visait « le régulateur du secteur » (l’Arcep, Autorité de régulation des télécoms), jugé coupable de n’avoir mené aucune « étude d’impact sur l’emploi et l’investissement » préalablement à l’arrivée du quatrième opérateur mobile.

Un nouveau rendez-vous a été pris entre les syndicats et Corinne Erhel, pour « faire le point sur la mission d’information » sur l’emploi que cette dernière doit présenter à l’Assemblée nationale.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

7 commentaires

  1. Encore une qui assume bien ses responsabilités. Quel beau métier que la politique.
    En un mot : INCAPABLE!
    On peut être stupide, raconter n'importe quoi sur des sujets qui nous dépassent pour nous faire mousser, et selon l'interlocuteur que l'on à en face retourner sa veste.

  2. Hé bien la Député a fait ce que font les Députés et Sénateurs lorsqu'ils doivent mettre en place une commission/rapport etc... On utilise le budget alloué et on le distribue sous forme de rémunération à des collaborateurs qui font le travail à votre place, au passage on s'en met quand même un peu dans les fouilles hein, faut pas déconner non plus, c'est pas le député qui va enquêter, auditer etc... mais c'est lui qui devra faire oeuvre de langue de bois devant presse, les syndicat et les abrut.... heu pardon, électeurs.

  3. P.. mais pourquoi n'ai je pas fait de la politique ? je ne serais pas plus intelligent mais de toute évidence beaucoup  plus riche !
    Voilà une députée qui fait un rapport sans rencontrer personne chez Free et qui ensuite prend l'avis de ceux qui vivent dans l'entreprise pour convenir que finalement son rapport n'est pas si complet que cela !! de qui se moque t-elle ? et de qui se moque SFR qui prend prétexte de Free Mobile pour réorganiser sa boutique pour satisfaire encore et toujours ses actionnaires ?

  4. Bonjour
    il me semblait que certain son revenu sur leurs dire , que Free n’était pas responsable des licenciements , hors un rapport qui arrive quelques jours plus tard dis le contraire , ils n'ont pas eu le temps de rectifier  , ils écoutent les bruits de la rue , en prenant des ragots par ci par là et a nous les € , rien de scientifique finalement leurs rapports

  5. Réagir sur le forum