Le reportage Capital sur Free Mobile “n’aurait jamais dû être fait”

0

Le reportage sur Free Mobile, qui devait être diffusé dans le cadre de l’émission Capital sur M6, ne passera jamais à l’antenne et ce, malgré les accusations de censure émises par les journalistes de la chaîne.

Dans un contexte tendu, Vincent Régnier, directeur délégué de la société de production de Capital, a tenu à dédramatiser, au micro de la radio Europe 1.

Sur ce sujet qui n’était « pas consacré à Free, mais à la guerre des forfaits », il a endossé la responsabilité de l’affaire, expliquant que « jamais ce reportage n’aurait dû être fait ». Il évoque « un problème éthique, je vais même dire déontologique », puisque M6 refuserait de diffuser des reportages sur un marché dont elle est un acteur (via M6 Mobile). Une justification bien surprenante, puisque la chaîne a déjà, à plusieurs reprises, consacré des sujets de reportage aux opérateurs mobiles…

La chaîne aurait donc voulu éviter qu’on ne lui prête des intentions, avec des « interprétations » de la part des spectateurs qui auraient suivi la diffusion.

« J’ai fait une mauvaise interprétation de la position de l’entreprise [M6, ndlr] », se justifie Vincent Régnier, qui aurait insisté pour que le reportage soit terminé malgré tout. Comme le relève Arrêts sur images, ce discours de façade semble tout de même confirmer que la société de production s’est fait remonter les bretelles par M6. Sans cela, difficile d’expliquer que la production du reportage ait été menée jusqu’à son terme.

M6 s’est déjà illustrée, par le passé, en déprogrammant des sujets sensibles touchant certains gros annonceurs de la chaîne, comme la Française des Jeux, KFC ou McDonald’s.

Écouter l’explication de Vincent Régnier dans le Grand direct des médias (Europe 1) :


ou téléchargez au format MP3

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.