Le gouvernement demande à Free Mobile de ne pas s’appuyer uniquement sur l’itinérance

0

Le ministère du Redressement productif rappelle à Free Mobile que son accord d’itinérance avec Orange doit rester « transitoire » et appelle le nouvel entrant à un déploiement rapide de son réseau.

« En dehors des zones les moins denses du territoire, le déploiement
par chaque opérateur de son propre réseau doit être la règle, y compris pour le dernier entrant »
, fait savoir le gouvernement, dans un communiqué. « En particulier, le recours à l’itinérance ne saurait servir de modèle économique et ne peut donc se concevoir que de manière transitoire, en tous cas dans les zones denses ».

Free, qui a déjà indiqué poursuivre et intensifier le déploiement de son réseau propre, devra selon les termes de sa licence 3G couvrir 75% de la population à fin 2014, et 90% à fin 2017, en investissant au total un milliard d’euros. Rappelons que le nouvel entrant ne pourra plus compter que sur son réseau en 2018, lorsque l’accord entre Free et Orange prendra fin. Malgré tout, ce rythme de déploiement serait-il insuffisant pour le gouvernement ?

Ce dernier envisage également d’encadrer plus strictement les conditions d’itinérance entre opérateurs : début 2013, « des lignes directrices sur les conditions de mutualisation et
d’itinérance permettant d’assurer au secteur un environnement réellement incitatif à l’investissement »
. À ce titre, l’Autorité de la concurrence sera saisie pour avis, mais le gouvernement n’évoque pas la possibilité d’interroger l’Arcep…

Enfin, il est également prévu de prendre des mesures en faveur du maintien de l’emploi en France pour les services de relation clients. Le gouvernement évoque entre autres « l’utilisation du critère d’emploi dans les critères d’attribution des fréquences » ; l’attribution de la 4ème licence 3G à Free par l’Arcep, qui n’avait pas pris en compte le critère de l’emploi sur l’ensemble du marché, avait en effet été vivement contestée par divers syndicats.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.