L’arrivée de Free sur le mobile est un « signe positif » pour Hervé Novelli

0

Répondant à une question du député UMP Michel Herbillon, portant sur le coût élevé des appels des fixes vers les mobiles, Hervé Novelli, secrétaire d’État chargé du Commerce et de l’Artisanat, a fait savoir tout le bien qu’il pensait de l’arrivée du quatrième opérateur mobile sur le marché.

Interrogé sur les pratiques tarifaires des opérateurs de téléphonie fixe, facturant encore à bon prix les appels vers les téléphones mobiles alors même que l’Arcep régule le prix des TA (terminaisons d’appel), M. Novelli explique que les TA « ne constituant qu’une partie du coût supporté par l’opérateur » et qu’« en outre, dans le respect des règles de concurrence, cet opérateur doit être en mesure de dégager une marge commerciale ».

Dans un passage, repéré par PC INpact, le ministre s’exprime toutefois sur Free Mobile, dont l’arrivée constitue pour lui un « signe positif » et une « avancée » :

« Suite au dépôt à l’ARCEP des dossiers de candidature à la quatrième licence de téléphonie mobile intervenu fin octobre 2009, la candidature de la société Free Mobile, filiale du groupe Iliad, a été retenue (…). Ce nouvel acteur de la téléphonie mobile (…) s’est engagé à la fourniture d’un réseau, deux ans au plus tard après la délivrance de cette autorisation, ainsi qu’à la couverture, d’ici huit ans, de 90 % de la population.

L’arrivée de ce quatrième opérateur constitue un signe positif à la fois en termes de dynamisme concurrentiel et également une avancée en matière de diversité des services offerts aux consommateurs à des tarifs compétitifs. »

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.