L’ARCEP veut « organiser la fin de l’itinérance » entre Free et Orange

3

Sébastien Soriano, nouveau président de l’Autorité de régulation des télécoms (ARCEP) entend définir les conditions de fin du contrat d’itinérance 2G/3G liant Orange à Free.

Dans une interview au Figaro, il se montre plus volontariste sur ce sujet, où l’ARCEP a longtemps choisi de botter en touche. Si Soriano décrit le droit à l’itinérance accordé à Free comme un « patch indispensable » lors de son arrivée sur le marché, il file la métaphore de bien curieuse façon en affirmant que si l’itinérance « se transforme en drogue de substitution, ce n’est pas bon ».

« Il faut organiser le sevrage », annonce-t-il. « Pour aller vers un modèle où, en zone dense, chacun a son réseau et, en zone moins dense, les réseaux sont mutualisés ». Dès que le projet de loi Macron, qui accorde à l’ARCEP des pouvoirs supplémentaires, sera validé, l’Autorité débutera « le dialogue avec les acteurs [Orange et Free] pour organiser la fin de l’itinérance ».

Dès 2013, l’Autorité de la concurrence préconisait, dans un avis, une extinction progressive, par plaques, de l’itinérance, « à partir de 2016 ou 2018 ». Si Orange s’est déjà montré favorable, Free a déjà expliqué publiquement ses réticences à une telle solution, qui serait techniquement difficile voire impossible à mettre en place.

Plus prudent, Sébastien Soriano se garde bien d’évoquer une extinction planifiée ni même un objectif calendaire précis. « Nous n’avons pas d’a priori sur le calendrier: il sera exigeant mais cohérent avec la faisabilité sur le terrain », s’est-il contenté d’indiquer.

Source : Le Figaro
Photo : © Assemblée Nationale

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. Intéressant ce qu'il dit sur la mutualisation dans les zones peu denses. C'est là où tout le monde peut y faire des économies, et cela permettrait une couverture + rapide de nos campagnes!

  2. Bonjour

    Il faudrait alors définir officiellement  comme le sont les lignes de téléphone, (ligne cuivre pour le passage en ligne Optique) des catégories de zones  (denses, moins denses) pour les accès mobile.. dans ce cas.

    Pour aller vers un modèle où, en zone dense, chacun a son réseau et, en zone moins dense, les réseaux sont mutualisés »

    Elles n'existent pas pour le mobile,  à grande échelle en tout cas, car pour les zones branches il y a bien ce type  d'accord.

    http://www.datar.gouv.fr/couverture-mobile-du-territoire

  3. Réagir sur le forum